Lors d'un concours de beauté, 12 dromadaires ont été disqualifiés pour usage de Botox

Le King Abdulaziz Camel Festival est un concours de beauté pour dromadaire qui a lieu chaque année en Arabie Saoudite. Lors de ce dernier, une douzaine de dromadaires femelles ont été disqualifiées. Leurs propriétaires leur avaient fait des injections de Botox pour les rendre plus belles, selon les concepts esthétiques de la compétition.

Lèvre charnue et tombante, taille élevée, petites oreilles, placement de la bosse... voici quelques-uns des critères en vogue pour juger de la beauté d'un dromadaire. Dans l'industrie du dromadaire qui pèse plusieurs millions de dollars, ces caractéristiques jouent un rôle essentiel. Certains propriétaires ont même recours à la chirurgie esthétique pour adapter les traits de leur animaux à la tendance esthétique.

Mais la supercherie ne passe pas toujours. Lors du King Abdulaziz Camel Festival, un concours de beauté avec plus de 30.000 dromadaires femelles en lice, 12 bêtes ont été éliminées pour avoir reçu des injections de Botox. Quelques jours avant le début de la compèt, un vétérinaire a même été pris en flagrant délit de chirurgie plastique sur des dromadaires. En plus du Botox, le médecin faisait jouer son bistouris pour réduire la taille des oreilles des bêtes, rapporte Al-Arabiya.

Millions de dollars

"Ils ont utilisé du Botox pour les lèvres, le nez, et même la mâchoire. Cela rend la tête plus gonflée, de telle sorte que quand la dromadaire arrive, on se dise: “Oh, regarde comme sa tête est grosse. Elle a de grosses lèvres, un gros nez", explique au site The National le participant Ali al-Mazrouei.

Les prix remportés lors de ce festival totalisent 57 millions de dollars (209,3 millions de dirhams), dont plus de 31,8 millions de dollars vont seulement à l'apparat de la bête. Ce festival initié par le roi Salman bin Abdulaziz al Saud célèbre le mode de vie traditionnel et l'usage "des chameaux dans la culture saoudienne, arabe et islamique". Il se tient à Al Dhana, à 120 kilomètres de Riyad. La première édition a eu lieu en 2000 et depuis, l’événement ne cesse d'attirer des visiteurs.

Déjà lu?