Donald Trump se dit prêt à "témoigner sous serment" dans l'affaire du limogeage du patron du FBI

Le temps est venu pour Donald Trump de devoir expliquer les circonstances qui l'ont amené à limoger le directeur du FBI, James Corney, en mai dernier, mais reste à savoir sous quelle forme. Robert Mueller, le procureur chargé de l'enquête, voudrait l'interrogé en face à face et Trump s'est dit "impatient" et "prêt à témoigner sous serment" face à lui. Il s'exposerait ainsi à un gros risque si il venait à mentir. 

Donald Trump n'aurait-il donc rien à cacher dans l'affaire avec James Comey et une possible collusion entre la campagne du président américain et de la Russie? C'est en tout cas ce qu'il veut faire croire, puisque mercredi soir, il s’est dit "impatient" et prêt à "témoigner sous serment" face à Robert Mueller, le procureur chargé de cette affaire.

"La chasse aux sorcières" continue

Pour rappel, en mai dernier, Donald Trump avait limogé le patron du FBI, James Corney, en pleine enquête de la police fédérale sur un éventuel lien entre l’équipe de campagne du candidat républicain et la Russie. Cette décision avait provoqué une onde de choc à Washington. Mais depuis, Donald Trump nie toute collusion avec Moscou, reléguant cette affaire au rang de "fake news" et la qualifiant souvent de "chasse aux sorcières". Il est maintenant venu le temps de lever le voile sur la vérité.

Un entretien en face-to-face

Robert Mueller examine ce dossier et les liens possibles entre l'équipe de campagne de Trump et la Russie, et désormais, c'est au président de devoir s'exprimer. Selon ABC News, il s'agira d'un entretien en face à face entre Trump et Mueller. Le président a même dit qu'il s'en réjouissait. Il devrait donc témoigner sous serment mais s'exposerait ainsi à un risque de parjure en cas de mensonge. Il a ensuite précisé qu'il suivrait les conseils de ses avocats avant de s'exprimer sur le sujet.

Déjà lu?