Ça n'en finit plus: une nouvelle plainte a été déposée contre "Babybel", l'acolyte de Jeremstar

Ce mardi, l'Obs dévoilait qu'un jeune homme avait déposé une plainte contre Jeremstar et son acolyte Pascal Cardonna. Depuis, le blogueur à la baignoire a publié un communiqué pour s'expliquer mais ça n'a eu aucun effet: selon Libération, un autre jeune homme a décidé de porter plainte contre "Babybel". Cette fois-ci, il est question de relations sexuelles rémunérées. 

Les plaintes s'accumulent contre Jeremstar et Pascal Cardonna alias Babybel. Mardi, l'Obs dévoilait qu'un jeune homme nommé Annoir avait déposé une plainte pour viol aggravé sur mineur, corruption sur mineur, atteinte sexuelle sur mineur, recours à la prostitution de mineur, le tout sous aggravation de faits commis en bande organisée. Toutes ces plaintes concernent Pascal Cardonna, Jeremstar lui est visé pour complicité.

Ce mercredi, c'est au tour de Libération de faire une nouvelle révélation. Le quotidien français explique en effet qu'un jeune homme de 21 ans, Jason, compte déposer plainte auprès du parquet de Nîmes pour corruption de mineur et abus de faiblesse, contre Pascal Cardonna. Jeremstar est de près ou de loin concerné par cette nouvelle plainte puisque "Babybel" aurait utilisé le même mode opératoire: promettre une rencontre avec le blogueur pour amadouer les plus jeunes.

Relations sexuelles rémunérées

Joint par téléphone par Libération, Jason explique avoir eu des relations sexuelles avec Pascal Cardonna en 2011 alors qu'il n'avait que 14 ans. Ces relations étaient, selon lui, rémunérées. Et quand on lui demande si il était consentant, il répond "oui, si tant est qu'on puisse être consentant à 14 ans." Il assure n'avoir eu qu'une seule relation avec Cardonna mais avoue avoir été un membre de "son harem" pendant un certain temps.

Toujours pour Libération, Jason raconte les fameuses soirées organisées par le cadre de Radio France: "A chaque fois, un jeune y passait. Il avait toujours une cible, soit qu’il avait amenée, soit qu’il choisissait parmi les garçons qu’il nous demandait d’inviter: il se servait de nous comme appât." Il ajoute que les cibles de "Babybel" avaient toutes entre 14 et 16 ans.

Tout comme Annoir qui affirmait avoir été drogué, Jason a des soupçons quant aux boissons qu'ils ingurgitaient: "Il y avait de l’alcool à chaque fois. Mais parfois on en buvait peu, et on avait des trous noirs, on oubliait ce qu’il se passait." Enfin, Jason explique que les relations sexuelles avec Pascal Cardonna étaient bien souvent "rémunérées" et parfois "en nature": "Il nous donnait un iPhone, un iPad, ou nous promettait de rencontrer Jeremstar ou d’autres personnalités de la téléréalité."

Pascal Cardonna "dévasté"

Suite à ces plaintes, Pascal Cardonna a décidé de répliquer. Il a d'ores et déjà déposé une plainte à son tour pour "diffamation et atteinte à la vie privée" auprès du parquet de Nîmes. "Hier, avec mon avocat, nous avons déposé deux nouvelles plaintes: une nouvelle plainte contre ce fameux Annoir qui aujourd'hui m'attaque", explique Pascal Cardonna. "Annoir est effectivement venu chez moi, mais il ne s'est rien passé de ce qui est sorti dans la presse". "Babybel" se dit être "victime d'une campagne de diffamation, d'acharnement sans précédent sur les réseaux sociaux. Ma vie privée a été mise dans la boue, mon honneur également".

Pascal Cardonna craint pour son intégrité physique: "J'ai reçu des menaces de mort. Je suis en situation extrêmement fragile au niveau de ma santé", explique-t-il. "Sans aucune preuve, les internautes, surtout la twittosphère, commentent des faits qui n'existent pas, qui ont été annoncés, balancés, mais qui n'existent pas" conclut-il. Jeremstar s'est lui aussi expliqué dans un communiqué mardi soir. Même s'il assure s'être désolidarisé de Cardonna et parle de "CardonnaGate", le blogueur reste plus que jamais concerné par cette sombre affaire. Il semblerait qu'on puisse déjà se dire à demain pour la suite de ce dossier gros comme le nombre d'abonnés Snapchat de Jeremstar.

Déjà lu?