Cyril Hanouna a un gros projet: monter une école d'audiovisuel gratuite et ouverte à tous

On le sait, Cyril Hanouna ne va pas animer Touche Pas à Mon Poste toute sa vie. Il avait récemment annoncé qu'il voulait un jour passer de l'autre côté de la caméra. Mais dans une interview pour Télé-Loisirs, l'animateur de C8 a révélé l'un de ses projets ambitieux dont il a le secret: ouvrir une école d'audiovisuel gratuite et ouverte à tous. 

En plus de Touche Pas à Mon Poste, Cyril Hanouna anime ponctuellement des émissions différentes. Parmi elles, on peut citer La Nouvelle Star (la saison 10), The Cover, un flop monumental ou plus récemment Family Battle. Et bientôt, il animera Little Big Stars, une émission en mode L'École des Fans qui met en avant les talents des enfants.

C'est dans ce contexte que des enfants ont posé des questions à Baba lors d'une rencontre organisée par Télé-Loisirs. Lors de cette rencontre privilégiée, cinq enfants ont pu poser quelques questions à l'animateur et celui-ci en a profité pour dévoiler un gros gros projet.

Baba school

Lors de cette interview un peu spéciale, le petit Malone a demandé à Baba de lui expliqué son rêve le plus fou. L'animateur a alors expliqué vouloir ouvrir la "Baba School": "Une école gratuite, ouverte à tous pour les former aux métiers de l’audiovisuel (montage, réalisation, animation, radio, télé…). Quand j’ai voulu démarrer (dans ce métier), il y avait une école et elle était très chère. Je n’ai pas pu la faire. Il y a plein de jeunes qui veulent faire ces métiers mais qui n’ont pas les moyens."

On ne sait pas si Baba sera l'un des professeurs de cette école mais visiblement il tient vraiment à ce projet assez fou. Une école gratuite pour enseigner de telles compétences est louable mais plutôt difficile à mettre en place puisqu'il faut payer tout le matériel, les profs etc. En tout cas, en plus de la gratuité, Baba met l'accent sur l'égalité à l'entrée: "C’est vrai qu’aujourd’hui dans les écoles, on a du mal à faire s'intégrer des personnes en situation de handicap. Toutes les écoles, tous les collèges devraient avoir les structures pour accueillir tout le monde", conclut-il.

Vu l'envergure du projet, on n'est pas prêt de le voir se concrétiser dans les mois à venir. Mais il faut reconnaître que l'idée de Baba est louable. Mais sur le papier, on peut difficilement imaginer comment le mettre en oeuvre. Surtout s'il promet la gratuité totale...

Déjà lu?