Un homme a tenté d'attaquer la police au couteau à la gare de Gand, mais la situation est désormais sous contrôle

Il était près de 21 heures ce mardi quand un homme a surgi "bruyamment" dans la gare de Gand-Saint-Pierre. Selon les témoins sur place, il a tenté d'attaquer la police des chemins de fer avec un couteau. La police a alors dû ouvrir le feu sur lui. Le suspect a été emmené à l’hôpital, mais ses jours ne sont plus en danger. Une enquête a été ouverte.

Le parquet et la SNCB/NMBS parlent tous deux d'un "incident sérieux". Mardi soir, un homme a tenté de s'en prendre à deux membres de la police des chemins de fer en brandissant un couteau en plein milieu de la gare de Gand-Saint-Pierre. Les policiers ont été contraints de répondre en ouvrant le feu, a confirmé la porte-parole du parquet An Schoonjans à Belga.

Le suspect a été grièvement blessé et emmené aux urgences de l'hôpital le plus proche. Il a immédiatement subi une intervention chirurgicale, et ses jours ne sont désormais plus en danger, précise encore Belga. Par contraire, les deux policiers sont heureusement indemnes.

L'homme avait d'abord fait irruption dans un magasin encore ouvert situé de l'autre côté de la gare. Il avait montré au gérant son couteau et "semblait désespéré", témoigne le propriétaire du shop à Belga.

Troubles mentaux

Quant à son identité, il s'agit d'un homme afghan âgé de 28 ans, indique ce matin le parquet de Flandre-Orientale à Belga. Il souffre de problèmes d'ordre psychique mais ne présente aucun signe de radicalisation ni de lien à un quelconque réseau terroriste, poursuit le parquet.

Mais "son motif n'est pas clair", précise An Schoonjans. "Il fera l'objet d'une enquête approfondie sur les circonstances précises des faits. Il n'y a pas encore de certitude absolue sur l'identité de l'homme", ajoute-t-elle.

Le parquet confirme que deux enquêtes ont été ouvertes. "Comme d'habitude, deux procédures ont été entamées: une enquête sur les faits que l'homme a commis et une enquête sur la fusillade."

Circulation rétablie à la normale

La situation était déjà sous contrôle mardi soir, mais deux entrées, dont l'accès principal, de la gare de Gand-Saint-Pierre étaient fermées, ainsi que les rues avoisinantes. La circulation des trams De Lijn et des bus était légèrement perturbée, mais les trains roulaient normalement.

Ce matin, tout est rentré dans l'ordre et les accès de la gare ont tous été rouverts, indique la SNCB sur son compte Twitter.

Voilà ce qu'il s'est passé en image