Le Vermont est le premier état à adopter une loi permettant de fumer de la weed juste pour le fun

Neuf états américains - le Vermont, le Colorado, Washington, l'Oregon, la Californie, le Nevada, l'Alaska, le Massachusetts, le Maine - et le District de Columbia ont maintenant légalisé la consommation de marijuana à titre récréatif. Le Vermont est le premier état à le faire de façon législative - en adoptant une loi - et non par référendum.

Si Donald Trump a déclaré la guerre au cannabis récemment, le Vermont a décidé d'ouvrir les bras aux amateurs de marijuana. Le gouverneur républicain Phil Scott a signé lundi un projet de loi

qui autorise la consommation à titre récréatif de la weed. Le Vermont devient ainsi grâce à Scott le premier état à légaliser le cannabis via l'adoption d'une loi plutôt que par un référendum.

À partir du 1er juillet, les personnes âgées de 21 ans et plus pourront posséder au maximum une once de weed (près de 30 grammes), deux plants de cannabis matures et quatre boutures.

Les Vermontais pépères

Cool? Oui, mais le commerce de la drogue douce reste interdit... Le bon côté de la chose, c'est que l'état du nord-est des États-Unis ne devrait pas être envahi de boutiques en tout genre vendant toutes sortes de produits à base de marijuana. Le Vermont étant l'un des états les moins peuplés des States, les Vermontais vont rester pépères.

Pour Matt Simon, directeur du Marijuana Policy Project, la grande majorité de la population du Vermont ne remarquera aucun changement. "On va simplement éliminer une amende et retirer l'imposition d'une pénalité pour la culture d’un petit nombre de plants de cannabis", déclare Simon dans un communiqué de presse.

Trump vs les États-Unis

Aux États-Unis, l'idée d'une légalisation complète à titre récréatif continue de faire son chemin. De plus en plus d'Américains sont pour cette idée. En 2000, seulement 31% des Américains étaient pour la légalisation. Actuellement, la grande majorité de chaque groupe d'âge de la population est pour la légalisation, comme l'explique cette étude du Pew Research.

6 Américains sur 10 sont pour la légalisation. Parmi eux, 70 % sont issus de la génération Y, 66% de la génération X, 56% des baby-boomers. Seuls les plus de 70 ans sont plus réticents (35% pour). Sur le plan politique, 7 démocrates sur 10 sont en faveur de la légalisation, 65% des indépendants aussi mais seulement 43% des républicains sont pour.

Face à ce vent de légalisation, il y a Trump. Le président des États-Unis, par le biais de son procureur général Jeff Sessions, a annulé les politiques d'Obama qui autorisaient les états à légaliser le cannabis avec une interférence fédérale minimale. La nouvelle refonte législative de Sessions devrait permettre aux procureurs fédéraux d'utiliser leur propre pouvoir discrétionnaire pour réprimer les entreprises de marijuana dans les États où le pot est légal à des fins récréatives.

En d'autres termes: les Vermontais peuvent fumer de la beuh s'ils respectent la loi locale mais pas la loi fédérale. Et en plus, ils ne peuvent pas en vendre. Bref, les Vermontais vont devenir les rois des compromis.

Déjà lu?