Ça y est: le "shutdown" est entré en vigueur aux États-Unis

Depuis 6 heures, heure belge, les autorités américaines ne peuvent plus emprunter d'argent car le plafond de la dette fixé a été atteint. Pour éviter le "shutdown", ils devaient conclure un accord budgétaire mais les républicains et les démocrates ne sont pas parvenus à se mettre d'accord. La Maison Blanche a publié une déclaration peu après minuit et blâme les démocrates. Seuls les services gouvernementaux les plus importants continuent de fonctionner comme l'armée, le contrôle du trafic aérien et la poste en cas de "shutdown".

Un "shutdown" signifie que des centaines de milliers de fonctionnaires ne se présenteront probablement pas au travail lundi. Jusqu'à ce qu'un accord sur le financement du gouvernement soit atteint, ils sont en congé sans solde. Les services essentiels ne peuvent pas être fermés mais des dizaines d'autres services du gouvernement fédéral dans tout le pays sont à l'arrêt.

Le dernier "shutdown" a eu lieu en 2013, lorsque les républicains voulaient contrecarrer l'introduction de l'Obamacare. Cette fermeture a duré dix-sept jours.

Oh non: Trump ne peut pas aller en Floride

Les républicains et les démocrates se blâment l'un l'autre car les négociations n'ont pas pu aboutir à un accord. Le président Trump a parlé avec le chef des démocrates au Sénat hier soir pour empêcher une fermeture. Trump devait se rendre à sa station de golf Mar-a-Lago en Floride aujourd'hui pour une fête; il y a un an jour pour jour il est devenu le 45ème président. Mais il a reporté le voyage à cause des problèmes politiques à Washington.

Jeudi, un budget temporaire a été adopté à la Chambre jusqu'à la mi-février. Mais les sénateurs démocrates et républicains en ont assez des finances gouvernementales qui sont organisées pour une courte période à chaque fois. Ils veulent un budget pluriannuel qui comprend également des ententes sur des questions brûlantes comme l'immigration.

Les Dreamers & les pays "shithole"

Un des points de discorde principal ce sont les fameux "Dreamers", 700.000 personnes qui ont débarqué aux États-Unis de manière illégale quand elles étaient enfants. Trump veut mettre fin au programme DACA mis en place par Obama mais les démocrates ont dit qu'ils ne voteraient pas de budget sans accord en faveur des "Dreamers".

Cette semaine, on a crû qu'un un compromis sur l'immigration avait été trouvé mais il a été rejeté par Trump. Il veut plus d'argent pour construire son mur le long de la frontière avec le Mexique. D'ailleurs au cours d'une réunion sur les" Dreamers", le président a également fait une remarque sur les pays "de merde", ce qui a provoqué beaucoup d'agitation et a détourné l'attention des négociations budgétaires.

Même si les républicains ont la majorité au Sénat (51 à 49), 60 votes sont nécessaires pour adopter une proposition de budget. Le directeur du budget de la Maison-Blanche, Mick Mulvaney, s'attend à poursuivre les négociations ce week-end et il y aura probablement un accord pour lundi.

Déjà lu?