Les fritkots du futur débarquent à Bruxelles et leur look est plutôt surprenant

Avec un revêtement en aluminium réflecteur et une devanture en carrelage, les fritkots bruxellois auront une apparence totalement rafraîchie. L'idée est portée par l’échevin de l’Urbanisme Geoffroy Coomans de Brachène (MR) et les frituristes ont l'air d'apprécier.

Rénover les symboles d'une certaine gastronomie bruxelloise, c'était le pari lancé par le concours d'architecture 'Une frite dans le ventre ?'. Lancé à l'initiative de l'échevin de l'Urbanisme de la Ville de Bruxelles Geoffroy Coomans, ce concours visait à rénover les friteries de la capitale afin qu'elles soient "facilement identifiables" et qu'elles s'intègrent "parfaitement dans le tissu urbain bruxellois".

Les gagnants de ce concours sont les architectes du bureau gantois Studio Moto. Ces derniers expliquent à BX1 que "les frituristes se sont montrés emballés par le projet".

"Revêtement réfléchissant"

À quoi ressembleront donc les fritkots qui viendront remplacer nos fritkots traditionnels bien connus? Ils "disposeront d'un revêtement réfléchissant en aluminium poli, un matériau résistant et facile d'entretien qui proposera aux regards un jeu de réflexions", peut-on lire sur le site de la Ville de Bruxelles.

Sous l'auvent, on trouvera un comptoir-vitrine "fait de petits carrelages rappelant magasins, restaurants et cafés bruxellois" ainsi qu'un renfoncement pour accueillir les clients. "Chaque fritkot sera surplombé d’une enseigne lumineuse unique. Chaque frituriste aura la liberté de la confectionner lui-même afin de garder son identité propre".

Et pourquoi vouloir rénover ces friteries? Parce que la Ville de Bruxelles les trouvait un peu vieillissantes. Bonne nouvelle dans l'histoire: la ville a l'intention de créer deux nouvelles friteries. Ce qui, en plus des huit actuelles, nous fera dix friteries dans la capitale. Pour quand? 2019, si tout va bien. On croise les doigts!

Comment le trouves-tu?

© Studio Moto

Déjà lu?