Avis de tempête jeudi! On parle même de "bombe cyclonique", qu'est-ce que ça va donner concrètement? 

Prépare-toi, jeudi la Belgique sera frappée par une tempête venue de la Mer du Nord: la fameuse bombe cyclonique. Est-ce que ce terme n'est pas un peu exagéré? À quoi peut-on s'attendre concrètement? Aurons-nous de la neige? Et enfin, est-ce qu'on aura encore droit à un véritable hiver en 2018?  

"Nous surveillons les prévisions météo depuis samedi dernier pour savoir quelle sera la situation jeudi"? explique Nicolas Roose de NoodweerBenelux pour newsmonkey. "Une zone de dépression est présente depuis longtemps sur les cartes météo et nous sommes presque certains qu'elle atteindra le Benelux. Chez NoodweerBenelux, nous préférons classer cette soi-disante 'bombe cyclonique' comme étant une dépression d'orage avec tous les dangers que ça implique. Mais une bombe cyclonique, cela va trop loin pour nous."

Son de cloche différent du côté de David Dehenauw, le monsieur météo de RTL. Lui parle clairement "bombe cyclonique" qui débarquera par la côte d'ici jeudi.

Des vents de 90km/h

"Le plus gros de la tempête aura lieu aux Pays-Bas. Si vous lisez les nouvelles récentes, on pourrait croire que tout sera concentré sur la Belgique: ce ne sera pas le cas. On peut seulement dire que les vents les puissants souffleront jeudi matin jusque 15h à la Mer du Nord et sur la côte nord-ouest des Pays-Bas", ajoute Nicolas Roose.

"En Belgique, nous nous attendons à des rafales de vent de 70 à 90 km/h entre 6h du matin et 15h la même après-midi. Sur la côte ce sera plus puissant: de 100 à 110 km/h. Mais dans l'après-midi, la puissance des vents diminuera rapidement. Des orages sont également possible."

Pas de conditions américaines

Est-ce que l'on peut s'attendre à une situation similaire à celle que les États-Unis connaissent depuis plusieurs jours?

“Non”, répond Roose. "On ne s'attend certainement pas à ça en Belgique. En fait, une zone de dépression traverse le Benelux, ce qui signifie que nous allons nous retrouver temporairement dans une zone d'air relativement doux. Seul l'extrême nord-est des Pays-Bas pourra connaitre des précipitations hivernales et des chutes de neige."

Peut-on s'attendre au retour d'un hiver froid?

"Généralement, durant le mois de décembre, la Russie pose les bases d'un hiver froid: s'il fait froid là-bas, il fera froid chez nous" explique Roose. "Ce phénomène a totalement été absent en 2017. Et maintenant, la Russie subit une grosse vague de froid. On pourrait parler de "rattrapage" mais on ne sent pas vraiment un regain de fraicheur chez nous pour le moment. Plus on se rapproche de la fin de l'hiver, plus ces regains de froid en Russie se transforment en orage chez nous, c'est ce qui va se passer en Belgique jeudi."

Déjà lu?