Miss Belgique obligée de répondre aux racistes: "Certains commentaires me font très mal"

Visée par des commentaires racistes depuis son élection samedi, Angeline Flor Pua, Miss Belgique 2018, a été obligée de sortir du silence pour y répondre. Elle n'a pas souhaité polémiquer et a gardé dans son calme alors que certains commentaires sont vraiment à gerber.

"Est-on certain qu'il ne s'agit pas d'un ladyboy?", "Il ne faut apparemment plus être Belge", "Miss tête de citron"...: voilà des exemples d'attaques visant Angeline Flor Pua que l'on peut lire sur les réseaux sociaux depuis qu'elle a été élue Miss Belgique samedi soir. Des commentaires gerbant, auxquels la jeune femme de 22 ans a répondu dimanche sur VTM.

Première fois qu'elle est victime de racisme

"J’ai eu une journée chargée, je n’ai pas eu le temps de penser à ça. Je suis née en Belgique et j’ai grandi à Anvers. Il ne faut pas juger les gens sur leur apparence. Ces commentaires ne vont pas m’empêcher d’être une bonne Miss Belgique", a-t-elle répliqué.

Invitée sur les ondes de Radio 1 ce lundi matin, elle a toutefois avoué que "certains commentaires me font très mal". "C'est la première fois que je suis visée par des propos racistes", a-t-elle ajouté, visiblement beaucoup plus touchée après avoir lu les propos la visant.

Angeline Flor Pua précise toutefois qu'elle ne pense pas poursuivre en justice les personnes qui l'ont attaqué sur ses origines: "Je suis quelqu'un qui pardonne rapidement aux gens". Personne ne lui en voudra toutefois si certains racistes se retrouvent devant la justice...

Déjà lu?