Miss Belgique déjà victime de racisme en Flandre: "Est-on sûr qu'il ne s'agit pas d'un ladyboy?"

La nouvelle Miss Belgique prend à peine le temps de savourer sa victoire qu'elle est déjà victime de commentaires racistes dans le nord du pays. Angéline Flor Pua a des racines philippines. Suffisant pour que certains internautes s'en prennent à elle sur les réseaux sociaux.

Le concours Miss Belgique 2018 n'a pas fait la une uniquement pour son côté cheap. Moqué sur la toile, le concours a connu une dérive beaucoup plus grave dans le nord du pays. La gagnante, Angéline Flor Pua, d'origine philippine, a subi des commentaires racistes de la part de certains idiots.

"Est-on certain qu'il ne s'agit pas d'un ladyboy?", "Il ne faut apparemment plus être Belge", "Miss tête de citron"... certains internautes n'ont plus aucune retenue et ne se cachent d'ailleurs même plus sur la toile.

Pourtant, Angéline a tout d'une "bonne" Belge. Née à Anvers, la gagnante de 22 ans a le seul tort d'avoir un père philippin. Elle suit en ce moment des cours pour devenir pilote d'avion.

"Multiculturalisme"

L’organisatrice du concours, Darline Devos, ne comprend pas la polémique. Elle l'a fait savoir à VTM: "Angelina est née en Belgique, ses parents se sont rencontrés en Belgique. Cela en fait sans aucun doute une vraie Belge". "Nous devons mettre en avant le multiculturalisme, c'est dommage que certains ne s'ouvrent pas à d'autres cultures", a-t-elle conclu.

Après la polémique autour du racisme de la précédente Miss Belgique, c'est maintenant la nouvelle Miss qui en est victime. Tout va bien.

Quelques exemples sur Twitter

Et aussi sur Facebook

Déjà lu?