#OnVaCuisiner: le collectif des coursiers de Deliveroo te demande de ne pas commander ce soir par solidarité

La direction de Deliveroo compte bel et bien faire passer ses coursiers sous le statut d'indépendant. Des travailleurs ont donc, comme prévu, fait la grève dans cinq villes belges. Mais aussi, le collectif a lancé un mouvement #OnVaCuisiner dont le but est de demander aux clients de se déconnecter de l’application Deliveroo ce soir et peut-être pour les samedis à venir si rien ne change. 

Cela fait des mois que le collectif des coursiers de Deliveroo expriment leur désaccord avec les dernières décisions prises par la direction de l'entreprise.

La direction avait décidé de faire passer ses travailleurs sous le statut d'indépendant. Avec cette mesure, ce ne sera plus possible pour les coursiers de passer par la SMart, qui leur garantissait une rémunération horaire (et non pas à la livraison), une assurance en cas d'accident de travail, ainsi qu'une prise en charge partielle des frais de téléphone et de réparation du vélo.

Au final, les coursiers craignent une diminution de 30 à 40 % de leur salaire, d'après des simulations faites par certains coursiers.

La direction avait jusqu'au 13 janvier à 17 heures pour changer d'avis. Sinon le collectif des coursiers assurait de faire la grève à 18 heures et de lancer l'opération ZERO commandes.

#OnVaCuisiner

Résultat? La direction est restée fidèle à sa décision initiale. Elle a refusé de reporter sa décision de faire passer tous les travailleurs sous le statut d'indépendants à partir du 31 janvier prochain.

Du coup, le collectif des coursiers a fait grève dans 5 villes belges: Bruxelles, Liège, Malines, Anvers et Gand. Les travailleurs comptaient faire le tour des restaurants dans les différentes villes concernées. "Le but est de leur demander de se déconnecter de l’application Deliveroo", a expliqué Douglas Sepulchre, le porte-parole de l’organisation "Coursier-e-s en Belgique" au journal Le Soir.

Le porte-parole espère que les clients seront solidaires avec les travailleurs. "On aimerait qu’ils envoient des mails à Deliveroo, qu’ils les interpellent sur leur page Facebook avec le #OnVaCuisiner, pour montrer qu’ils nous soutiennent", a-t-il expliqué. Cette action a pour but de "montrer à Deliveroo que tout le monde préfère se faire à manger plutôt que commander un plat livré par un travailleur à qui on nie les droits sociaux", explique le collectif sur Facebook.

"C’est une contradiction"

"Les coursiers veulent garder le choix de rester sous statut salarié s’ils le désirent. Le statut d’indépendant ne peut pas s’imposer, c’est une contradiction. Deliveroo n’a pas accédé à cette demande et n’accepte de nouvelles rencontres que sous la condition que tous passent sous statut indépendant. À quoi ça sert de discuter si on crée un fait accompli avant"?, demande le syndicat chrétien CNE au journal Le Soir.

Si la direction reste ferme malgré les grèves de ce soir, le collectif demande aux clients de ne pas commander sur Deliveroo dans les samedis qui viennent par solidarité et par sympathie.

Déjà lu?