Lionel Messi a-t-il utilisé sa Fondation d'aide aux enfants pour frauder le fisc?

Révélations fracassantes faites vendredi par le réseau European Investigative Collaborations (EIC): le footballeur argentin Lionel Messi serait grassement couvert par son club, le FC Barcelone. En plus d'une paie de 100 millions d'euros annuels, le Barça aurait fait des dons à la Fondation Leo Messi qui ressemblent plus à un versement de salaire qu'à un acte de charité.

Le Barça semble n'avoir aucune limite quand il s'agit de Lionel Messi. Le contrat que le club espagnol a proposé au footballeur argentin donne le tournis: 400 milllions d'euros bruts pour 4 ans, soit 100 millions d’euros par an… ou encore "286.140 euros par jour, ou 11.922 euros pour chaque heure qui s’écoule", écrit le journal d'investigation français Mediapart. Soit, en trois heures, plus que ce que beaucoup d'entre nous gagnent en un an.

Derrière ces chiffres, révélés par le réseau de médias d'investifation European Investigative Collaborations (EIC), se cache une autre réalité: les démêlés fiscaux du joueur vedette. Au travers de sa Fondation Leo Messi, une organisation caritative dont l'objectif officiel est de venir en aide à des enfants défavorisés, l'attaquant du Barça aurait touché 7,25 millions d’euros. Argent dont les enfants de la Fondation n'auraient jamais vu la couleur.

Dons ou salaire?

Selon les documents du Football Leaks, les dons versés par le FC Barcelone à la Fondation Leo Messi seraient liés au contrat de travail de Messi. Ils devraient donc être considérés comme des revenus, soit soumis à un autre régime fiscal. Le fisc serait venu mettre son nez dans l'affaire et le footballeur a été obligé de procéder à une régularisation fiscale de l'ordre de plusieurs millions d'euros.

Seulement, cette somme, ce serait à nouveau le Barça et non la famille Messi qui l'aurait finalement versée. Cette histoire pourrait coûter 1,95 million d’euros au club et 3,2 millions d’euros au joueur en régularisation fiscale. Un "souci" juridique qui pourrait s'avérer plutôt dangereux pour le joueur. Potentiellement visé par des poursuites pénales, Messi pourrait même finir en prison, conclut Le Soir.

Déjà lu?