What the fuck Belgique! Quid des caisses prioritaires femmes enceintes dans le pays?

opinionEnceinte de 8 mois, j'aurais aimé goûter au doux privilège de bénéficier - au moins un peu - d'une petite caisse prioritaire qui va bien. Au supermarché, à la poste, à la commune... Mais non. Petite chronique d'une femme enceinte qui regrette qu'il n'y ait pas (davantage) de caisses prioritaires en Belgique. 

Ceci n'est pas un coup de gueule. Quoi qu'en fait si un peu, mais c'est avant tout un constat.

Lundi, tr enceinte de 8 mois, je me suis rendue à ma mutuelle, dans le centre de Bruxelles. Je me doutais qu'un lundi de rentrée il y aurait du monde. Mais à un mois de mon terme, je travaille encore, et je n'ai pas d'autre moment en semaine pour m'y rendre. Me voilà donc en bout d'une lonnnnngue file, à attendre mon tour. Pas de système de ticket pour pouvoir aller s'assoir tranquilou ou à la rigueur aller marcher un peu. Bon bon bon, j'ai évité les soldes, je me dis que je peux au moins faire ça. Challenge accepted!

Pour une fois, j'ai très envie de m'assoir

Sauf que les minutes passent. Il fait chaud, très chaud. J'enlève mon manteau, je dénoue mon écharpe. Je commence à me balancer d'une hanche à l'autre. C'est long. Je finis par m'assoir - oui, il y a quand même quelques chaises déjà bien prises! - en prévenant gentiment le monsieur derrière moi. La file avance, et comme on est trois à se lever au moment où vient notre tour - un monsieur avec une canne, moi, et une dame - ça marmonne pas mal dans la file de personnes qui, elles, n'ont pas eu d'autre choix que de rester debout pendant des plombes. Pas très confortable! Et plutôt gênant d'avoir à se justifier de s'être assise en mettant bien en évidence son gros ventre.

© Gif free

Les caisses prioritaires n'existent pas en Belgique?

Dans bien d'autres pays, au supermarché, dans les bureaux de Poste ou les grosses administrations, il y a toujours une caisse prioritaire signalée par un sigle femmes enceintes et personnes handicapées. C'est clair et net. Vous n'avez pas besoin (a priori) de vous tortiller dans tous les sens pour montrer que vous êtes enceinte et que l'attente est pénible, avec votre poids en plus, votre oedème ou votre sciatique. Bon ok, ces caisses ne sont pas toujours ouvertes, bon ok, y a souvent des gens qui ne sont ni enceintes ni handicapés à ces caisses là et qui font semblant de ne pas vous voir. Mais elles ont le mérite d'exister (symboliquement c'est pas rien!), et, généralement, elles sont ouvertes quand il y a du monde. Or, c'est à ce moment là qu'on n'a pas envie de se taper trois heures de file, encore plus quand on est enceinte. On est donc ravies de ce petit privilège.

En France, une carte de priorité femmes enceintes existe (ou existait encore il y a 3 ans, en tout cas). Personnellement, je n'ai jamais eu à la sortir, les gens étant plutôt bienveillants devant mon état, mais si jamais on vous fait suer à la Poste ou dans le bus, vous pouvez toujours la brandir comme un précieux sésame.

Et en Belgique? Je ne sais pas si les caisses prioritaires sont absentes de tout le pays. Apparemment il y en aurait dans certaines grandes surfaces. Ce qui est sûr, c'est que sur deux grossesses, JAMAIS je ne suis tombée sur la moindre caisse avec un picto femme enceinte dessus. À Bruxelles, je n'en ai pas encore trouvée dans les supermarchés ou dans les administrations. Mais si vous en situez, vous pouvez toujours le signaler en commentaire sous l'article. Merci!

© Giphy

Être enceinte, un passe-droit?

Je n'ai jamais estimé qu'être enceinte me donnait tous les droits et m'autorisait à me ruer à la caisse sous le nez de tout le monde. La plupart du temps, je fais la file bien sagement, stoïque - enfin stoïque avec 13 kilos de plus quand même - attendant mon tour. De toute façon, à part dans les supermarchés et les transports en commun, la priorité femme enceinte n'existe pas vraiment. Et bon, quand vous êtes chez Kiabi et qu'il y a 4 femmes enceintes et 3 mères de famille avec des tout petits dans la file, ça peut se comprendre. Ça risquerait de devenir compliqué à la fin!

Mais quand même... Dans les grandes surfaces... En pleine heure de pointe, quand il y a full caisses, c'est si compliqué de mettre en place une caisse prioritaire? Parce que si la grossesse n'est pas une maladie, on est d'accord (cela dit la vieillesse non plus...), enceinte, on se sent parfois pas toujours très bien en position debout, à piétiner, pendant de longues minutes. Nausées, maux de dos (coucou la sciatique!), ventre qui pèse, jambes lourdes, cage thoracique comprimée, vessie tout le temps pleine, mal aux pieds, ou tout simplement parce qu'on a une posture qu'on n'a jamais en temps normal ; pour tout ça et pour bien d'autres choses encore, on bénit la caisse prioritaire quand on est enceinte. Oui oui.

Le syndrome du smartphone

Alors vous me direz, il existe encore le bon sens et la civilité des gens. Certes. Et je n'ai personnellement pas eu à me plaindre, globalement, des gens. La plupart du temps, on me cède la place dans les transports en commun ou les salles d'attente bondées. Même si être enceinte en hiver n'est pas toujours évident, à 8 mois on voit plus que bien mon gros bidon, mais je ne suis pas sûre qu'à 5 ou 6 mois, sous un grand manteau, ce soit le cas. Et puis parfois, on aimerait juste ne pas avoir à compter sur la gentillesse des gens. On aimerait juste se pointer à une caisse réservée et voilà tout. Pointer son ventre bien en avant et faire mine de chercher du regard une place vide désespérément pour qu'on vous cède une place... Bof.

© Giphy

Et la plupart du temps, si les gens ne mouftent pas quand vous déboulez dans un lieu public le ventre tendu à bloc, les pieds en canard, le souffle coupé et les bras sur les côtés comme un mec qui aurait trop abusé de la gonflette, c'est parce qu'ils ont le nez dans leur iPhone. Vous êtes debout dans ce tram bondé, et autour de vous tout le monde scrolle frénétiquement après sa journée de boulot.

Je ne leur en veux pas. Je fais pareil. Et quand même... il y a toujours cette bonne âme qui finit par vous voir et vous proposer son siège. L'autre jour, c'est un papi qui s'est levé pour me proposer sa place! J'ai gentiment décliné.

Quels sont les avantages dont bénéficie une femme enceinte en Belgique?

Ok bon, on râle on râle (on n'est pas Français pour rien), mais surtout on se questionne. C'est pas qu'on veuille se plaindre à tout prix, mais l'absence de caisse prioritaire - pour rappel obligatoire dans certains lieux publics ailleurs - nous interpelle. J'ai personnellement remarqué que ces caisses brillaient par leur absence qu'à un certain moment de ma grossesse, quand celle-ci a commencé à peser. J'étais persuadée en avoir vues avant la grossesse de mon deuxième... mais non. J'avais rêvé. Alors j'ai interrogé les gens autour de moi. "En Belgique on fait la file jusqu'à la fin, on se débrouille, c'est comme ça".

Mais il y a bien des avantages pour les femmes enceintes en Belgique? Oui oui! Ouf.

Si vous prenez le train, comme moi, vous bénéficiez de la première classe pour le prix de la seconde. Plutôt cool, et pas superflu quand il n'y a plus une seule place libre en seconde. J'ai apprécié.

Il y a aussi, sur certains parkings de supermarchés, des places de parking réservées.

Pour le reste, la prise en charge de la grossesse en Belgique est TOP. Hôpitaux (globalement) en bon état, disponibilité du personnel soignant, facilité d'accès à la maternité de son choix (même au dernier moment!), politique progressiste en matière de prise en charge autour de la naissance...

Manque plus qu'une petite caisse prio à mon Delhaize et je serai aux anges...

À bon entendeur...

Déjà lu?