Clap de fin pour l'Eurostadium, il ne verra probablement jamais le jour

L'administration flamande vient de rendre un avis négatif à la ministre qui doit statuer sur la demande de permis de l'Eurostadium selon des informations de l'Echo. La construction du nouveau stade national semble très très compromise.

L'UEFA, la fédération européenne de football, avait déjà décidé de recaler Bruxelles pour l'Euro 2020 début décembre faute de projet de stade assez sérieux. Ghelamco assurait que l'enceinte aurait pu être construite en neuf mois, l'UEFA a décidé de ne pas leur faire confiance. Et finalement ce sera Wembley, le stade mythique d'Angleterre, qui remplacera Bruxelles lors de l'Euro 2020

Mais Ghelamco souhaitait quand même poursuivre le projet et construire le fameux stade sur le parking C du Heysel. Il semble maintenant qu'il ne verra jamais le jour selon les informations de l'Echo car l'administration flamande vient de rendre un avis négatif à la ministre Joke Schauvliege (CD&V). C'est elle qui doit décider si un permis de construction peut être accordé ou stade ou pas.

Qu'est-ce qui cloche?

L'Echo a pu se procurer le fameux rapport de l'administration. Il rapporte qu'il y un gros problème au niveau des règles urbanistiques de la Région. Le projet dépasse "les 50.000 m² de zones récréatives" ce qui n'est pas autorisé. Pour le promoteur du projet, l'Eurostadium respecte les règles. Mais il ne semble pas compter de la même manière que dans le rapport et aurait omis les vestiaires ou encore tout l'espace qui se trouve autour des stands de nourriture. Ce qui rend le calcul totalement différent. Selon le rapport, la taille de la zone récréative serait le double de celle autorisée.

Selon l'Echo, il y aurait également un problème au niveau de la mobilité et des problèmes d'accès au stade en transports en communs, à pied ou en vélo.

Une bien triste fin pour ce qui devait être le futur stade national des Belges.

Déjà lu?