Gerbant: quand des groupes Facebook de soutien à Theo Francken deviennent des repères pour la fachosphère

Des discours haineux et racistes, il y en a tous les jours sur Facebook malheureusement. Mais cela devient gênant voire écœurant quand des messages de ce type s'accumulent chaque jour dans des groupes qui disent soutenir Theo Francken.

Tout est parti d'un fail mémorable le 27 décembre dernier. Malgré un appel lancé dans un groupe Facebook réunissant plus de 1.000 membres, moins de 10 personnes se sont pointées à Bruxelles-Central pour manifester leur soutien à Theo Francken. On s'est alors intéressé à ce groupe, "Les Belges soutiennent Theo Francken", qui atteint presque les 2.000 membres en ce début d'année, histoire d'être tenu au courant de leurs prochaines actions.

Groupes privés

Sauf que ce groupe Facebook, ainsi qu'un autre groupe de soutien à Theo Francken ("Amis de Theo Francken", qui a déjà dépassé les 2.000 membres) et un autre au nom évocateur ("Nouvelle meute Belgique"), servent surtout de refuge à une partie de la fachosphère belge et notamment wallonne. Discours racistes, appel à "la chasse aux collabos", haine de l'Islam et des migrants... La plupart des membres se lâchent, encouragés par les "likes".

Il faut toutefois préciser que certains membres s'insurgent, parfois, de ces messages, qui ne vont pas aider l'image de Theo Francken. Ces groupes de soutien au secrétaire d'État à l'Asile et aux Migrations (N-VA) ne sont d'ailleurs pas "officiels": Theo Francken n'en fait pas partie et il n'a pas eu à "valider" leur création auprès de Facebook non plus. Ce sont des groupes de soutien spontanés, lancés par des Wallons, hommes et femmes, peu de jeunes, et dans lesquels on trouve également quelques Flamands.

Alors bien sûr, il existe de nombreuses autres plates-formes, plus discrètes, sur lesquelles la fachosphère s'exprime. Mais il s'agit ici de groupes Facebook, privés mais desquels il est très facile de devenir membre (nous avons été acceptés en à peine quelques minutes à chaque fois). Le réseau social semble fermer les yeux alors qu'ils vont à l'encontre de son règlement: la preuve avec ces quelques exemples (les noms et photos de profil de toutes les personnes ont été volontairement masqués).

Racisme et haine de l'Islam

Les messages racistes s'accumulent tous les jours sur ces groupes dans les commentaires. Chaque sujet est prétexte à déverser sa haine. Principales cibles: les musulmans et les migrants. Voici une petite sélection de ces commentaires..

© Capture d'écran

Le ménage est rarement fait par les "admins" de ces groupes, qui appellent d'ailleurs souvent les membres à être vigilants pour ne pas faire entrer "de taupes" qui pourraient les signaler auprès de Facebook. Quand ils ne se livrent pas eux-mêmes à un discours plus que limite.

© Capture d'écran "Nouvelle Meute Belgique"

© Capture d'écran

Les "collabos" ciblés"

Autre cible de ces groupes: les "collabos", généralement de gauche, qui ne soutiennent pas les idées de Theo Francken. La manifestation contre le secrétaire d’État qui a rassemblé près de 200 personnes en fin d'année a notamment fait beaucoup réagir dans ces groupes. Comme par exemple ici, dans les commentaires sur une vidéo de cette manifestation publiée dans "Les Belges soutiennent Theo Francken".
Une administratrice du groupe a même appelé à la chasse "aux collabos" en balançant des photos des manifestants opposés à Francken.

Allô Facebook?

Les groupes, ainsi que les commentaires cités, ont été signalés à Facebook pour "incitation à la haine". La réponse du réseau social? Le groupe ne constitue pas une atteinte à ses règles et si nous ne voulons plus le voir, il suffit de le quitter ou de le cacher... Il nous encourage toutefois à signaler les posts qui nous gênent. Un peu plus tard dans la journée, Facebook nous a renvoyé un message pour nous confirmer que certains messages étaient offensants: "Nous avons constaté dans ce groupe du contenu qui enfreint nos standards de la communauté. Aussi, nous avons supprimé ce contenu spécifique (par exemple, des photos, des publications) plutôt que le groupe tout entier", explique le réseau social. Pas de quoi faire trembler la fachosphère...

Déjà lu?