Prends déjà tes précautions: voici un topo des 13 pires travaux qu'il va y avoir en 2018 sur les routes de Wallonie

Le ministre wallon de la Mobilité Carlo Di Antonio (cdH) avait annoncé, il y a quelques semaines, vouloir retaper 30 % du réseau routier en Wallonie d'ici 5 ans. Concrètement, cela veut dire des travaux sur 2.600 kilomètres de routes. Mais où se trouveront les gros chantiers cette année? On fait le topo, mais prépare-toi à souffrir.

Nids-de-poule, bosses, accotements d oncés... C'est clair que les routes en Wallonie laissent à désirer, tout comme celles de la capitale. La faute à quoi? À un sous-investissement chronique depuis plusieurs années, d'après le ministre wallon de la Mobilité Carlo Di Antonio (cdH).

À l'instar de Bruxelles, de gros travaux sur les autoroutes et routes nationales stratégiques sont donc au programme pour cette nouvelle année. D'ailleurs, la plupart ont déjà commencé en 2017, voire plus tôt, mais nombre d'entre eux sont à l'arrêt en cette période hivernale. "Les activités sur les chantiers reprendront au printemps, lorsque les conditions météorologiques seront favorables à la tenue d?un travail de qualité", explique ainsi le ministre wallon à la DH.

Pour le démarrage des nouveaux chantiers, il faudra patienter encore un peu avant de connaître les dates et les lieux. "Ils feront l?objet d?une communication précise ultérieurement", précise Carlo Di Antonio. En attendant, le ministre, la Sofico (Société de financement complémentaire des infrastructures) et le Service Public de Wallonie font le point sur tous les chantiers en cours. On a retenu, pour toi, les 13 les plus importants. On y va decrescendo, les quatre premiers étant les plus gros.

1. E42/A15: entre Andenne et Daussoulx

Les travaux pour mettre à trois voies l'artère entre l'échangeur de Daussoulx et Andenne ont débuté mi-août 2017 et sont prévus pour une durée de deux ans. Pour l'instant, le chantier est interrompu à cause de l'hiver, mais la circulation s’effectue toujours sur deux bandes et la vitesse est réduite à 90 km/h. Le chantier reprendra au printemps, où les deux bandes seront alors limitées à 70 km/h.

2. E42/A16: le pont de Pommeroeul

Le ministre wallon de la Mobilité prévoit la reconstruction complète du pont de Pommeroeul, pour un budget de 10,5 millions d'euros. Le chantier a débuté en novembre et devrait durer environ deux ans. La circulation se fait comme suit: deux voies de circulation sont maintenues en direction de Tournai et une voie de circulation en direction de Mons. Sur ce tronçon, la vitesse est limitée à 50 km/h.

3. E42/A15: le pont 34 de La Louvière

Le pont 34 de La Louvière sera, lui aussi, entièrement reconstruit. Démarré en avril 2015, le chantier devrait s'achever mi-2019 "si tout va bien". Deux bandes de circulation sont maintenues dans chaque sens, avec une vitesse limitée à 70 km/h vers Liège et 50km/h vers Mons.

4. N5/E420: le contournement de Couvin

Débuté en octobre 2011, ce vaste chantier, qui vise à construire un contournement aux allures d'une autoroute d’environ 14 kilomètres, est prévu de se finir mi-2019. La phase 1B (4,6 km entre Frasnes et le Ry de Rome) a été ouverte au trafic le 17 octobre dernier. Les travaux de la phase 2 (8,1 km entre le Ry de Rome et Brûly) ont commencé le 20 août 2015, et on est depuis le 3 octobre 2016 dans la phase 3, qui consiste à construire une tranchée couverte à Frasnes sous les voies ferrées.

5. Le ring R9 de Charleroi

Sur la même trajectoire, les travaux du petit ring dans et autour du centre de Charleroi vont se poursuivre. L'objectif est de reconstruire la partie sud (aérienne) sur un tronçon de 1,8 kilomètre, entre la rue de l’Acier et la Porte de La Neuville. En tout, 15 ponts, 9 viaducs, ainsi que 9 accès et sorties seront retapés en profondeur. On est actuellement dans la troisième phase des travaux, sur l’anneau extérieur. Concrètement, il n'y a qu'une seule voie par endroit depuis l’accès "Porte de la Villette" jusqu’à la sortie vers l’A503 "Porte de France". Les autres voies seront libérées une fois que les conditions météo permettront d'achever les travaux. L’accès au R9 depuis la rue des Rivages est aussi toujours en travaux. Et pendant la période de remise en peinture (jusque fin 2018), les deux bandes extérieures de l’autoroute seront régulièrement fermées à la circulation.

6. E19-E42/A7: entre Mons et Obourg vers Bruxelles

En ce moment, la circulation est de retour à la normale, puisque c'est la trêve hivernale. Mais le chantier de réhabilitation du revêtement de l’E19-E42/A7 entre Mons et Obourg, sur 8 kilomètres en direction de Bruxelles, n'est pas fini. Les voies du milieu et de gauche sont terminées sur l’entièreté du tronçon, mais il reste deux derniers kilomètres sur la voie de droite, ainsi que les échangeurs de Nimy et de Mons, dont la réparation doit être effectuée au printemps.

7. E411/A4: le viaduc de Custinne

Démarré en mars 2017, les travaux de réhabilitation de ce viaduc qui enjambe l'E411 se poursuivront encore quelques mois cette année. Concrètement, de la mi-mars à la fin du mois d’août 2018 (en fonction des conditions hivernales), les travaux se feront sur les voies en direction du Luxembourg. Deux voies seront maintenues dans chaque sens de la circulation, avec une vitesse limitée à 50 km/h.

8. R3: entre Hublinblu et Blanche-Borne vers Châtelet

En ce moment, la circulation est rétablie pendant la trêve hivernale, mais le chantier de reconstruction du revêtement du R3 entre Hublinbu et Blanche-Borne, en direction de Châtelet, n'est pas terminé. Certaines voies ont pu être refaites avant la mi-novembre, mais il reste encore quelques voies à reconstruire. C'est le cas, par exemple, de l’accès au R3 nº8 "Couillet" (dans le sens vers Gouy-lez-Piéton) et de la sortie nº8 "Couillet" (dans le sens vers Heppignies), qui sont reportés au printemps 2018.

9. E42/A27: le pont de Dison

Ce chantier, débuté en avril 2017, vise à sécuriser le pont sur lequel passe l’autoroute E42/A27 à hauteur de Dison. Concrètement, deux voies, dans chaque sens de la circulation, sont maintenues avec une vitesse limitée à 70 km/h. Rassure-toi, le chantier devrait être terminé en avril 2018 (si la météo est avec nous).

10. E42/A27: le viaduc d’Ensival vers Battice

Ce chantier ne concerne que les voies vers Battice. Concrètement, deux voies rétrécies sont maintenues dans chaque sens avec une vitesse limitée à 70 km/h vers Spa et à 50 km/h vers Battice. Démarré en mai 2016, les travaux sont prévus de se finir en avril 2018.

11. E429/A8: entre Tubize et Hoves vers Tournai

Les travaux de reconstruction du revêtement de l’E429/A8 entre Tubize et Hoves (sur 10 km) sont pour l'instant interrompus, mais la vitesse est toujours réduite à 90km/h. La couche supérieure de roulage ne pourra être posée qu’au printemps prochain, lorsque les conditions météorologiques le permettront. Ce n'est qu'à ce moment-là que la circulation sera de retour à la normale.

12. E25/A26: le viaduc d’Houffalize

La circulation est, pour le moment, rétablie à la normale (à deux voies dans chaque sens) pendant la trêve hivernale, mais le chantier n'est pas terminé. Le plus gros de la reconstruction du viaduc d'Houffalize est fait, mais il restera à réaliser, au printemps prochain, quelques travaux de réparation sous le viaduc. Pendant ces travaux, la voie de droite ne sera plus accessible à la circulation.

13. N50: le tronçon Ghlin-Baudour

Ce chantier a pour but de reconstruire la N50/Route de Wallonie, entre Ghlin et Baudour. On est, pour l'instant, dans les deuxième et troisième phase des travaux: ce qui signifie que la vitesse est réduite du carrefour à feux "Air Liquide" jusqu’à l’intersection avec la rue Louis Goblet, et entre le croisement avec la rue Louis Goblet et le carrefour avec la rue des Ayettes en direction de Hautrage. Sur ce dernier tronçon, la circulation est aussi réduite à une seule voie dans chaque sens. Tout devrait rentrer dans l'ordre au printemps 2018.

Allez courage, c'est un mal pour un mieux!

Déjà lu?