Ce n'est pas qu'une impression: voici les dix produits qui ont le plus augmenté en 2017

Contrairement à nos voisins européens, la Belgique  a connu une inflation supérieure à 2% sur l'année 2017. Cette inflation, indispensable à la croissance, n'est pas si bénéfique que ça à notre économie. Parce que dans le même temps, nos salaires ne connaissent pas la même progression. Une perte de compétitivité de la Belgique.

On a cette fâcheuse impression que le coût de la vie a fortement augmenté en Belgique cette année. La différence n'est pourtant pas phénoménale par rapport à l'année dernière: l'inflation était de 2,13% en moyenne en 2017 contre en 1,97% en 2016. En fait, c'est parce que ce sont des produits du quotidien qui sont affectés.

Voici le top 10 des hausses de prix:

  1. Centres de vacances, campings et auberges (30,16%)
  2. Beurre (25,26%)
  3. Oeufs (23,63%)
  4. Mazout (19,74%)
  5. Poissons et fruits de mer (11,43%)
  6. Produits du tabac (sans la cigarette, 10,36%)
  7. Fruits de mer surgelés (9,96%)
  8. Services dentaires (7,62%)
  9. Huile d'olive (7%)
  10. Diesel (6,53%)

Plusieurs facteurs expliquent ces différentes hausses, de la crise du Fipronil (œufs et beurre) en passant par différentes taxes (produits du tabac) ou une hausse du prix du pétrole (Mazout et Diesel).

En soi, l'inflation n'est pas une tare. Elle est nécessaire à la croissance économique. Certains de nos partenaires européens tentent même de créer artificiellement un taux d'inflation positif via la Banque centrale européenne. Mais cette inflation est bénéfique jusqu'à un certain point. C'est aussi une perte de compétitivité par rapport à ces mêmes pays voisins.

Un autre aspect négatif, c'est que notre salaire n’augmente pas dans les mêmes proportions. L'indexation automatique des salaires, quand elle a lieu, devrait normalement suivre l'augmentation des prix. Ce n'est pas le cas depuis plusieurs années, ce qui fait que la vie augmente proportionnellement plus chez nous que chez nos voisins.

Le gouvernement Michel responsable?

La faute, en partie, au gouvernement. Qui en 2016 a augmenté la TVA sur l'électricité. Une des mesures fortes qui s'est traduite par une forte augmentation de l'inflation. "En stimulant l'inflation, le gouvernement se tire une balle dans le pied", explique au Trends Koen De Leus, économiste chez BNP Paribas Fortis. En 2017, ce fut cependant moins le cas, tempère-t-il. Aucune mesure forte ne devrait avoir d'impact immédiat sur l'inflation moyenne.

Reste que pour la Banque Nationale, le secteur des services continue à poser problème, en particulier le secteur des télécoms où il y a trop peu de concurrence. Même constat dans l'horeca où les prix augmentent plus vite chez nous que chez nos voisins.

A contrario, voici les produits qui ont le plus baissé cette année:

  1. Billets d'avion (-8,83%)
  2. Les logiciels (-7,43%)
  3. Les pommes de terre (5,41%)
  4. Légumes frais (-5,24%)
  5. Services téléphonie mobile (-4,85%)
  6. Appareils photo (-4,76%)
  7. Supports d'enregistrement vierges (-3,37%)
  8. Ordinateurs (-2,26%)
  9. Matériel vidéo (-2,25%)
  10. Jeux et passe-temps (-2,2%)

Il ne t'aura pas échappé que ce sont les produits technologiques qui ont connu la plus grosse baisse. Comme bien souvent, parce qu'il s'agit d'un secteur hyper concurrentiel. Enfin bonne nouvelle pour les produits frais, on va pouvoir bouffer plein de légumes!

Déjà lu?