Émeutes et policiers agressés: une soirée de Nouvel An fait scandale en France

En matière de réveillon totalement foiré, la ville Champigny-sur-Marne est devenue une spécialiste. Une soirée organisée dans un hangar a totalement tourné au cauchemar vers minuit: voiture retournée, émeute et policiers agressés. Les images de la soirée font le tour du web et font scandale dans l'Hexagone. Bref, l'année 2018 a commencé de la pire des façons pour deux policiers qui ne faisaient que leur boulot, un 31 décembre qui plus est. 

Tu te souviens de Projet X? Eh bien visiblement à Champigny-Sur-Marne, c'est un film référence. Une soirée du Nouvel An a complètement tourné au drame dans cette petite ville située au sud-est de Paris. On t'explique rapidement les faits: une grosse soirée était organisée là-bas le 31 décembre. Le hangar loué pour l'occasion s'est vite rempli et les organisateurs ont dû refuser du monde à l'entrée. C'est là que ça a commencé à partir dans tous les sens.

Un groupe de jeunes refoulé à l'entrée a alors décidé d'enfoncer la porte pour s'inviter à la soirée. S'en suit une émeute dans la rue: voiture retournée, bagarres, la police a dû rapidement intervenir. La soirée a vraiment tourné au cauchemar quand deux policiers sont arrivés sur place, avant tout le monde. Ceux-ci se sont faits allumer par les "fêtards" bien trop excités. Une policière s'est carrément fait lyncher, à terre et sans défense.

Macron réagit...

Suite à ces tristes évènements, le président de la République Emmanuel Macron a décidé de réagir. C'est via Twitter qu'il s'est exprimé, condamnant et les actes de ces jeunes de Champigny. Il en profite également pour adresser son soutien aux policiers agressés. Ceux-ci se sont vus prescrire un arrêt de travail total de huit jours: l'un a le nez cassé, l'autre souffre de plusieurs commotions.

...et les syndicats aussi

Le président français n'est évidemment pas le seul à réagir suite à cette soirée: les réseaux sociaux sont en ébullition. Le syndicat policier Alliance, par exemple, a déclaré par le biais son secrétaire général adjoint que "ce lynchage de policiers est inacceptable. Lorsqu'on s'en prend verbalement ou physiquement aux policiers, la sanction doit être exemplaire. Or ce n'est pas le cas la plupart du temps."

Le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI) estime, lui, que "ces images reflètent malheureusement le quotidien des policiers". Il en profite également pour adresser une petite pique aux artistes (coucou Mathieu Kassovitz) proliférant des propos anti-policiers et qui conduisent à ce genre de situation. Pour l'instant, seules deux personnes ont été interpellées pour des jets de projectiles. D'autres interpellations devraient suivre.

L'heure est à la consternation sur les réseaux sociaux...

Plusieurs personnalités se sont exprimées

À chaque émeute, la même blague

On va en entendre parler longtemps de cette soirée

C'était à peu près ça

On t'a épargné tous les messages racistes et discours habituels sur les banlieues parisiennes

Déjà lu?