Bonne idée: Berlin met en place une "zone de sécurité" pour les femmes lors des festivités du Nouvel An

Les organisateurs de la plus grosse fête du Nouvel An en Allemagne vont mettre en place une zone de sécurité pour toutes les femmes qui se sentiraient harcelées ou agressées sexuellement. Et ce, juste en face de la porte de Brandebourg à Berlin. Là-bas, elles pourront discuter avec du personnel de la Croix-Rouge et rencontrer un psychologue.

Après l'Oktoberfest de Munich, c'est Berlin qui décide de rendre ses festivités du Nouvel An plus sûres pour les femmes. Un peu comme ce qui se fait déjà sur le site du célèbre festival de la bière, les organisateurs du "party mile", la plus grosse fête de fin d'année du pays qui se déroule face à la porte de Brandebourg, vont mettre en place une "zone de sécurité" pour les femmes, annonce la presse allemande.

Concrètement, toutes les femmes qui se sentent en danger, harcelées ou agressées sexuellement lors de la soirée, pourront se rendre dans cet espace délimité sous tente. Là-bas, elles seront prises en charge par une équipe de la Croix-Rouge allemande ainsi que des psychologues. De même, la police berlinoise recommande aux femmes qui seront présentes de ne pas hésiter à faire appel à elle dès qu'elles sentent que quelque chose ne tourne pas rond.

L'effet Cologne

Chaque année, cet événement en plein air rassemble des centaines de milliers de fêtards. Un feu d'artifice est organisé et des groupes de musique et des DJ animent la soirée jusqu'aux petites heures. Un cadre de sécurité renforcé était donc nécessaire.

D'autant plus que l'Allemagne se souvient encore de l'horrible nuit du 31 décembre 2015 à Cologne. Environ 1.200 femmes avaient été prises à partie par un grand groupe d'hommes, la plupart d'origine maghrébine. Elles avaient été victimes de harcèlement, agressions sexuelles et vols. Sans toutefois que la police ne parvienne à identifier tous les suspects.

Déjà lu?