Ça ne va pas plaire aux gamers: l'addiction aux jeux vidéo va être considérée comme une maladie

L'Organisation Mondiale de la Santé va reconnaitre l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie en 2018. Attention toutefois à ne pas tomber dans les cliches: il y aura certaines conditions "à remplir" pour être déclaré comme vraiment malade à cause des jeux vidéo.

On connaît tous quelqu'un qui passe un peu trop de temps à jouer à des jeux vidéo à notre goût. Peut-être que cette personne est en fait malade. Car si on en croit l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l'addiction aux jeux vidéo est une vraie maladie, qui va apparaître pour la première fois dans la Classification internationale des maladies pour 2018 comme le rapporte Forbes.

Trouble du jeu

"La maladie des jeux vidéo est répertoriée parmi les maladies des comportements addictifs, rejoignant le trouble du jeu, seule autre maladie de cette catégorie", peut-on lire dans Psychology Today. Cette maladie a même un nom en anglais: "gaming disorder". Si la description exacte de cette maladie doit encore être définie par l'OMS, il faudra faire attention avant de balancer à quelqu'un qu'il est malade et doit se faire soigner car il joue un peu trop sur sa console ou son ordinateur.

Les gens qui seront considérés comme "malades" seront ceux qui ont "une perte de contrôle sur le jeu vidéo", qui donnent la priorité aux jeux vidéo "au détriment des autres intérêts et activités de la vie quotidienne", ou qui continuent à jouer même s'ils savent que les jeux vidéo ont des conséquences négatives sur leur vie et leur santé. Et ils doivent présenter ces "symptômes" sur une durée de 12 mois, même si cette durée peut être revue à la baisse selon les cas, peut-on lire sur le site de l'OMS.

Bref, ne commence pas à pointer du doigt ton petit cousin ou ton pote geek un peu geek sur les bords!

Déjà lu?