Plus que jamais usagers faibles: les cyclistes ont 23 fois plus de chances d'être impliqués dans des accidents

Si les motards ne craignent rien ni personne sur leur Harley Davidson, ce n'est pas vraiment le cas des cyclistes. Les deux roues (sans moteur) ont, selon Vias, 23 fois plus de chance d'être impliqués dans des accidents que les voitures. Et ces risques augmentent dès que l'on rentre en agglomération. Une raison de plus pour protéger les usagers faibles? 

Si tu vis en ville, tu as sans doute déjà expérimenté les dangers de la route lorsqu'on roule à vélo. Tu trouves ça dangereux? Tu n'as jamais eu aussi raison de ta vie. Vias (ex-IBSR) a publié un nouveau rapport pas très rassurant pour les deux roues. Ce rapport concerne la période comprise entre 2005 et 2013 dans la Région Bruxelles-Capitale.

C'est plutôt inquiétant pour les pédaleurs avertis: les cyclistes ont 23 fois plus de chances de se planter sur les routes belges que les automobilistes. Cela représente grosso modo un blessé grave tous les 2,7 kilomètres. C'est beaucoup mais ce ne sont pas les plus à plaindre. En effet, ce sont toujours les motards qui sont les plus sujet aux accidents corporels.

Plus dangereux en ville

Tu t'en doutes, c'est évidemment plus dangereux de rouler en ville à cause de la circulation dense comme l'explique Benoît Godard, porte-parole de Vias, pour La Capitale: "Le risque est plus élevé pour les personnes circulant au sein des grandes agglomérations. C’est assez logique. Il y a plus de trafic que sur les routes reculées. Par contre, on peut souligner que la gravité des accidents est souvent moins forte dans les grandes villes. On constate plus d’accidents graves dans les périphéries ou à la campagne."

Tu veux des chiffres? En voilà: le nombre d'accidents corporels a doublé depuis 2006. En tout, Vias a dénombré 375 cyclistes blessés et une personne décédée en 2013 dans la Région de la capitale belge. Des chiffres qui ne font qu'augmenter mais comme le précise Vias, il faut relativiser: le nombre de cyclistes augmente de jour en jour à Bruxelles. "La hausse de cyclistes est forte à Bruxelles depuis un moment. Celle des accidents aussi, mais moins marquée. Donc ces chiffres sont positifs" précise Benoît Godard.

Sécurité

Le fait que les cyclistes se multiplient à Bruxelles est plutôt une bonne nouvelle, en fait...Si l'on oublie tous les accidents. Car oui, si le nombre de cyclistes continue d'augmenter, les infrastructures suivront et ils seront en meilleure sécurité. "En Flandre, ils sont déjà au seuil qui sert d’effet boule de neige en ce qui concerne la protection de ces usagers faibles. S’ils sont de plus en plus nombreux, les infrastructures suivront et les gens feront plus attention à eux. Bruxelles a bien progressé ces dernières années, mais n’y est pas encore. La Wallonie est encore plus loin pour le moment" conclut Benoît Godard.

Tu as compris: si tu habites en Wallonie, il faut redoubler de prudence, surtout en agglomération. À Bruxelles, la situation ne peut que s'améliorer et on est sur la bonne piste...cyclable.

Nous avions testé le vélo à Bruxelles pour nous rendre compte des dangers

 

Déjà lu?