Bon courage si tu veux passer ton permis avant 2018: c'est le bazar dans les centres d'examen partout en Wallonie

Avec la réforme qui va rendre le permis de conduire plus difficile à avoir à partir du 1er janvier 2018, les candidats se pressent pour passer l'examen théorique. Et du coup, c'est un sacré bazar: les files d'attente sont impressionnantes devant les centres d'examen du permis de conduire un peu partout en Wallonie dès les premières heures du matin.

2h à Namur et Eupen. 2h30 à Couillet. Ou encore 3h à Louvain-La-Neuve. Voilà le temps qu'il faut attendre devant les centres d'examen du permis de conduire si on en croit la Capitale. Car depuis mardi, c'est le rush final pour espérer décrocher le précieux sésame.

Une faute grave = 5 points en moins

Pourquoi tout le monde se précipite en même temps pour passer le permis? Pour ne pas avoir à galérer encore plus à partir du 1er janvier! Avec la réforme du permis de conduire, une faute grave à l'examen théorique te fera perdre directement 5 points. Autant dire que tu n'auras quasiment plus le droit à l'erreur si tu veux avoir le permis.

Du coup, c'est un peu la panique. Depuis mardi, les files d'attente s'accumulent devant les centres. Plusieurs centaines de personnes patientent, dans le froid et sous la pluie un peu partout. "La semaine dernière, nous étions aux alentours de 220-250 examens par jour. Hors période de rush, c’est plutôt de l’ordre d’une centaine par jour", explique une responsable du centre de Louvain-La-Neuve au Soir. Et vu la médiatisation de ce phénomène, il est possible que certains candidats se réveillent et décident aussi de se précipiter pour passer le permis dans les jours à venir. Et les candidats recalés pourraient également retenter leur chance.

"Il fallait venir à 4h du matin"

Ce qui est sûr, c'est que les témoignages et les photos des files d'attente font vraiment halluciner. "Je m'y suis déjà présentée vendredi à 7h et on nous a dit que c'était déjà complet pour la journée et qu'il fallait venir à 4h du matin pour espérer avoir un ticket. Vous ne trouvez pas ça un peu excessif?", raconte à RTL une candidate qui s'est présentée au centre de Schaerbeek. "Ce mardi matin, je suis donc retournée sur place à 4h du matin pour être certaine d'avoir un ticket pour passer l'examen. A 5h30, il y avait une énorme file et par chance, j'ai pu obtenir le fameux sésame à 7h20. Je ne sais pas si j'aurais encore passé une matinée de plus dans le froid."

Le rush a été plus ou moins anticipé: des personnes supplémentaires ont été engagées pour gérer l'afflux de candidats et les horaires des centres ont été adaptés. Les centres de Couillet, Braine-le-Comte et Mariembourg vont par exemple rester ouverts non-stop entre 7h et 17h ces prochains jours. "Pourtant, le nouvel examen n'est pas plus difficile", explique Alain Van Lulle, directeur du centre de Cuesmes à la Capitale. "C'est toujours le même code de la route. C'est juste une question de préparation. Passer le permis, ce n'est pas la loterie." Tu es donc prévenu: révise bien ton code avant d'aller poireauter plusieurs heures pour espérer passer le permis de conduire. Dans le pire des cas, tu pourras toujours le passer après le 1er janvier, ne t'en fais pas...

Déjà lu?