Ces 9 raisons pour lesquelles Dark était LA meilleure série de l'année 2017

Dark, c'était la grosse surprise de 2017. La série fantastique allemande n'a débarqué sur Netflix que le 1er décembre, mais elle a tout de suite donné envie de binge-watcher les dix épisodes de la première saison. L'intrigue, les personnages, l'ambiance, la musique, l'espace et le temps... Tout a été si bien pensé par les réalisateurs Baran bo Odar et Jantje Friese. Bref, voici 9 raisons qui nous font dire que c'était la meilleure série de l'année.

1. D'abord parce que c'est la première série allemande commandée par Netflix et que la VOSTFR est dingue

© Netflix

Les dialogues en allemand donnent une ambiance bien particulière à la série. Étonnamment, la VOSTFR est vachement mieux que la version doublée en anglais.

2. Le générique de début, très étrange, te donne déjà des frissons et te plonge directement dans l'ambiance

© Netflix

"Fold down your hands. Give me a sigh. Put down your lies. Lay down next to me. Don't listen when I scream. Bury your doubts and fall asleep. For neither ever nor never goodbye. Neither ever nor never goodbye. Neither ever nor never goodbye. Goodbye. Goodbye."

3. Et tu adores cette ambiance sombre et emmêlée bien spécifique à la série

© Netflix

As-tu souri devant les épisodes? Jamais. Combien de scènes étaient drôles? Aucune. Les personnages principaux sont pourris, pleins de secrets et complètement dépressifs. Dans la ville, il fait gris et il pleut tous les jours. La musique en fond, quelques notes de violon, te glace le sang sans arrêt. Il n'y a pas non plus de happy end à la fin des épisodes, ça change des séries américaines où tout est bien qui finit toujours bien! Mais c'est tout cela qui fait le charme de la série.

4. Le nombre de personnages te donne la tête qui tourne: en plus de te divertir, la série te fait réfléchir à fond

© Netflix

Dark sort de l'ordinaire. Tu as limite besoin de mettre sur pause et de recomposer les arbres généalogiques des familles sur une feuille: les Nielsen, les Tiedemann, les Doppler, les Kahnwald et les Obendorf. Sans compter le flippant prêtre Noah, l'écrivain, scientifique et horloger H.G. Tannhaus, Torben Wöller (le policier borgne qui travaille avec Charlotte Doppler), le travesti qui vit dans la roulotte (avec qui Peter Doppler trompe sa femme Charlotte), ou encore Aleksander Köhler (ou Boris Niewald, le mec qui déboule de nulle part avec un flingue et deux passeports).

5. Tu as besoin d'une concentration maximale pour tout suivre, et une fois que tu as compris un truc, tu essayes d'anticiper la suite

© Netflix

Chaque rebondissement, chaque nouveau personnage qui débarque ou qui disparaît te torture les méninges. Impossible de bouffer, t'absenter trois minutes aux toilettes, repasser ton linge ou faire quoi que ce soit d'autre devant Dark, sinon tu perds le fil de l'histoire. Et c'est ça qui rend accro!

6. Les références scientifiques sont folles, mais tu as l'impression que tout est plausible

© Netflix

La série fait quelques références à Albert Einstein, ce qui te donne encore plus l'impression que tout est vrai, du moins possible. Sans parler des expressions plus ou moins scientifiques "boucles temporelles", "trou de ver", "impulsions électromagnétiques", "césium 137", "isotope radioactif", "champ de Higgs"... Et des citations comme "Hier, aujourd'hui et demain ne sont pas consécutifs. Ils sont connectés dans un cercle infini", "Il n'y a pas que le passé qui influence l'avenir, l'avenir influence aussi le passé. C'est comme la poule et l'oeuf". Des allusions à Dieu et au créationnisme... De quoi te torturer l'esprit!

7. Même après 10 épisodes, la grotte de Winden n'a pas fini de te révéler ses secrets

© Netflix

Au plus tu découvres de nouvelles choses, au plus tu as l'impression qu'il reste encore plein de secrets à savoir. Au final, tu ne sais pas très bien pourquoi c'est au fond de la grotte que se trouve le trou de verre (le portail qui permet de voyager dans le temps), ni comment il a été créé, ni comment ça se fait que Jonas n'a pas su le refermer. Avait-il vraiment l'intention de modifier le futur?

8. Et la centrale nucléaire non plus

© Netflix

Un moment, tu penses que c'est la centrale nucléaire qui a créé le trou de verre de Winden en libérant une vague d'énergie énorme. Et ensuite tu te dis: mais alors comment ça se fait que deux gosses du futur (dont Erik le rouquin) sont retrouvés morts en 1953, avant la création des réacteurs? Et puis quid des oiseaux? Ils tombaient déjà du ciel raides morts en 1953...

9. Enfin, même après avoir maté toute la saison 1, tu as encore plein de questions autour de personnages hyper étranges (auxquelles tu espères que la saison 2 répondra!)

© Netflix

Elisabeth Doppler est-elle réellement muette? Qu'est-ce que Noah lui a dit quand elle l'a rencontré dans les bois alors qu'on pensait qu'elle avait disparu à jamais? À quoi sert cette petite? Et le policier Torben Wöller, pourquoi est-il borgne? A-t-il aussi voyagé dans le temps? Qu'est-ce qu'il mijote exactement avec Aleksander Köhler (et les fûts nucléaires stockés dans les poids-lourds)? Pourquoi le petit Tronte a des impacts de balles sur tout le bras en 1953? D'où vient Aleksander Köhler/Boris Niewald? Qui lui a tiré dessus en 1986? Qui est-il et pourquoi a-t-il absolument tenu à travailler à la centrale? Quel est le rôle exact de Helge? Est-ce qu'Ulrich va rester coincé à jamais en 1953 et changé tout le cours de l'histoire? Quelles sont les intentions réelles de Claudia, la grand-mère de Bartosz? Est-ce que Bartosz et Noah sont la même personne? Que veut Noah à la fin? Et est-ce que Jonas a créé une catastrophe nucléaire irréversible?

Bref, Dark est MÉGA addictif!

Déjà lu?