Ne pleure pas, mais on n'aura pas droit à un Noël blanc cette année

Hélas, il ne neigera pas à Noël, tout comme l'année dernière et bien d'autres années précédentes. À la place, le menu prévu ne sera pas bien différent de ce que l'on connaît depuis des semaines: un ciel gris, de la bruine et des averses de temps à autre.

Fin de l'euphorie. Cette fois, on peut te l'annoncer avec (presque) certitude, il ne neigera pas à Noël. C'est une bonne nouvelle si tu dois prendre la voiture pour aller passer les fêtes en famille ou avec des potes, mais c'est une bien triste nouvelle pour ton âme d'enfant.

L'Institut royal météorologique (IRM) n'annonce, en effet, pas d'amélioration. Depuis plusieurs semaines, le temps est gris et pluvieux. C'est donc le même menu qui nous attend pour les fêtes ce week-end.

Gris, bruine et pluie

Commençons par demain. L'IRM prévoit une nouvelle journée grise et brumeuse, avec du brouillard et quelques gouttes de pluie ou de bruine. Le cocktail parfait pour déprimer. Côté température, il y aura 4 degrés en Hautes-Fagnes, 9 degrés dans le centre et 10 degrés à la mer.

Samedi, jour de pré-Réveillon, le brouillard sera encore bien présent en matinée, mais il finira progressivement par se dissiper. Par contre, le ciel restera très nuageux, et il tombera encore de la bruine et de faibles pluies. Comme vendredi, les températures resteront douces pour la saison: de 5 à 10 degrés. Même type de temps tristounet que la veille, donc.

Dimanche, rebelote pour le Réveillon. La nébulosité restera abondante et de fines pluies tomberont. Le tout, sous des maxima compris entre 5 degrés en Hautes-Fagnes et 11 degrés à la côte.

Enfin, lundi, le temps n'aura rien d'exceptionnel en ce jour de Noël. La grisaille et de faibles précipitations, surtout en première partie de journée, seront au rendez-vous. L'après-midi, le soleil pourra "éventuellement" percer l'épaisse couverture nuageuse. Tu sais la grosse boule de feu portée disparue depuis des semaines? Côté température, tu peux t'attendre à des maxima compris entre 4 et 9 degrés. Le tout, sous un vent qui deviendra de plus en plus soutenu. Et cela continuera mardi et mercredi, sauf que la pluie et le vent seront plus importants.

9 Noël blanc sur 100

Chaque année, on l'espère, mais il faut pourtant noter que la Belgique n'a connu que très peu de Noël blanc sur tout le territoire. Ils se comptent sur les doigts d'une main. Au cours du 20e siècle, il n'y a d'ailleurs eu que 9 Noël où le soleil était recouvert, à la station d'observation d'Uccle, d'une couche de neige d'au moins 1 centimètre d'épaisseur. 9 sur 100, autrement dit pas grand-chose.

C'était en 1906 (où 12 centimètres ont été enregistrés), 1913 (7 centimètres), 1917 (6 centimètres), 1918 (2 centimètres), 1923 (2 centimètres), 1938 (7 centimètres), 1950 (8 centimètres), 1964 (17 centimètres), et enfin 1986 (1,5 centimètre), rappelle l'historique de l'IRM.

Et le 21e siècle semble continuer sur la même lancée. Jusqu'ici, seuls deux Noël blanc ont été enregistrés à l'observatoire d'Uccle: en 2009 (3 centimètres) et en 2010 (16 centimètres). Même dans les régions habituellement plus froides, le dernier Noël blanc remonte à 2011 dans les Hautes Fagnes.

Plus globalement, de 1901 à 2009, la moyenne de jours enneigés sur tout l'hiver n'est même que de 4,1 jours. Et c'est de mal en pis: les hivers de ces 30 dernières années n'ont comptabilisé, en moyenne, que 3,5 jours de neige. Il n'y avait donc, hélas, que très peu de chances...

Déjà lu?