Ne revends pas tout de suite ton bitcoin: celui-ci a perdu presque 20% de sa valeur suite à un hack

Alors qu'il trottait autour des 17.000 euros lundi, la valeur du bitcoin a brutalement chuté jusqu'aux 14.000 euros mercredi. En cause, le piratage de la plateforme d'échanges de cryptomonnaies sud-coréenne YoBit. Ce n'est donc pas le moment de revendre.

Le cours du bitcoin affichait une santé phénoménale ces derniers temps mais un piratage informatique sur le site sud-coréen YoBit a fait trembler tout le système. Approchant les 20.000 dollars l'unité en début de semaine, le bitcoin a brutalement chuté mercredi pour passer sous les 16.000 dollars l'unité.

17% des actifs de la plateforme ont été volés, obligeant YoBit à stopper toutes ses activités et se déclarer en faillite. "Les actifs des utilisateurs seront dévalués à 25%", déclare la plateforme, qui a promis de faire tout son possible pour éviter les pertes mais qui va quand même devoir revendre ce qui reste de l'entreprise. La valeur du bitcoin a entre temps légèrement remonté mais elle stagne encore sous la barre des 15.000 euros (17.800 dollars).

Pas le premier hack

Selon l'Agence coréenne Internet & Security (KISA), cette attaque rappelle la précédente attaque qu'avait subi YoBit en avril et qui lui avait alors fait perdre près de 4000 bitcoins. À l'époque, le bitcoin ne dépassait pas les 1.200 euros mais cette perte se chiffrait déjà à plus de 4 millions d'euros, soit 40% de son actif. L'attaque avait alors été imputée à la Corée du Nord. YoBit était l'une des plus petites bourses actives en Corée du Sud, pays où l'usage du bitcoin est très répandu. La majorité du commerce de bitcoin dans le pays se fait via la plateforme Bithumb qui détient une part de marché de 70%.

Ce piratage relance la question de la sécurité de ces monnaies virtuelles. "Les organisations financières conventionnelles admettent depuis longtemps qu’elles sont dans la ligne de mire des cyberattaques." explique Dave Palmer de chez DarkTrace. "Elles investissent donc dans des approches de cyberdéfense de pointe mais créent également des réserves d’argent de sorte que, si une attaque réussit, elles puissent rembourser leurs clients." Mais les organisations liées aux crypto-monnaies n'ont pas encore intégré cette logique, ce qui les rend plus fragiles.

Cybercriminels

De plus en plus de cybercriminels essaient de tirer profit du boom des monnaies virtuelles comme le bitcoin. Beaucoup ont créé des logiciels malveillants pour s'introduire dans les ordinateurs des victimes afin de créer ou dérober des devises précieuses. D'autres ont simplement attaqué des bourses et d'autres entreprises de crypto-monnaies pour dérober de grosses quantités de bitcoins.

Plus tôt ce mois-ci, les hackers se sont fait 80 millions de dollars de bitcoins en piratant NiceHash, une bourse minière basée en Slovénie. Conclusion? Attends un peu pour revendre ton bitcoin. La valeur de cette cryptomonnaie n'arrêtant pas de fluctuer - pour rappel, elle était à moins de 800 euros le 21 décembre 2016 -, il y a encore des chances que le cours du bitcoin explose. Ou qu'il rechute.

Déjà lu?