À quelques jours de Noël, l'aéroport d'Atlanta, le plus fréquenté au monde, a dû annuler plus de 1.000 vols

C'était le chaos dimanche après-midi à l'aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta aux États-Unis. Une énorme panne d'électricité, qui a duré de longues heures, a forcé l'annulation de plus de 1.000 vols, sans parler des retards. À quelques jours du rush de Noël, les plans de vacances de dizaines de milliers de voyageurs vont tomber à l'eau.

Dans la pénombre, couchés sur le sol avec leurs valises comme oreillers, voilà comment des milliers de voyageurs ont passé leur dimanche après-midi à l'aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta, dans l'État américain de Géorgie. Nombreux sont ceux qui étaient censés prendre l'avion pour rejoindre leurs familles pour Noël. Certains ont carrément été débarqués, d'autres n'ont jamais pu embarquer. Les files dans les couloirs étaient interminables. En cause, une gigantesque panne d'électricité.

Le problème a été déclaré officiellement peu après 13 heures (20 heures en Belgique). Résultat: plus de 1.000 vols, de toutes les compagnies qui opèrent à l'aéroport, ont été annulés. La compagnie Delta recense, à elle seule, environ 900 annulations dimanche et encore 300 prévues ce lundi matin. Les vols internationaux ont, quant à eux, été détournés vers d'autres aéroports. L'Administration fédérale de l'aviation avait même imposé une interdiction d'atterrissage à Atlanta, obligeant les avions à faire demi-tour.

9 heures de chaos, les plans de Noël qui tombent à l'eau

Après 9 heures de chaos, la situation a été rétablie dans tout le bâtiment peu après 22 heures (5 heures en Belgique). Ce matin, "la tour de contrôle opère normalement, mais les départs sont retardés car les terminaux de l'aéroport ne fonctionnent pas", précise Atlanta Airport sur son compte Twitter. Du coup, environ 80 % des vols au départ ou à l'arrivée d'Atlanta sont en retard.

Des mesures spéciales ont donc été prises pour nourrir et faire dormir les voyageurs, puisque même les cafés et restaurants de l'aéroport étaient touchés par la panne d'électricité. Plus de 5.000 repas ont ainsi été délivrés. La ville d'Atlanta a annoncé sur Twitter avoir ouvert le centre Georgia International Convention et mis en place des navettes pour affréter les voyageurs qui souhaitent y passer la nuit. Des trains ont également été dépêchés pour faire sortir les passagers de l'aéroport.

Un incendie sur le système électrique

Nul doute que les vacances de Noël de tous les voyageurs affectés sont déjà gâchées. Car trouver une place sur un autre vol cette semaine s'annonce mission impossible, presque tous les vols étant complets à quelques jours de fêtes de fin d'année. Et quand on sait que l'aéroport Hartsfield-Jackson voit passer 104 millions de passagers par an et 2.500 décollages et atterrissages par jour, il est clair que les voyageurs prévus toute cette semaine ne seront pas au bout de leurs peines.

Mais que s'est-il passé? Des sources internes évoquent dans la presse la rupture d'une ligne électrique à cause d'un chantier de construction et un incendie à proximité du terminal de train qui dessert l'aéroport. Georgia Power, la compagnie en charge de l'électricité en Géorgie, parle, elle, d'un feu qui a provoqué des dégâts importants sur le système électrique du bâtiment, situé au sous-sol. Ce qu'a confirmé officiellement l'aéroport d'Atlanta peu de temps après sur Twitter. Mais l'origine de cet incident très rare reste toujours inconnue.

Déjà lu?