Enrhumé et fatigué? C'est peut-être à cause de ton sapin de Noël

Depuis quelques jours, tu te sens peut-être fatigué, ton nez commence à couler ou il se bouche sans raison. Tu te dis que c'est normal, on est en plein mois de décembre et un rhume s'attrape rapidement. Mais la cause de tes maux pourrait être tout autre: ton sapin de Noël pourrait se cacher derrière tout ça! 

Voila maintenant des jours que ton sapin de Noël trône fièrement au milieu de ton salon. Tu passes des heures à le regarder en te disant que le jour de Noël tant attendu se rapproche de plus en plus. Mais au lieu de vouer un culte au roi des forêts, tu ferais bien de te méfier un peu de lui.

Parasites et champignons

Si tu te sens fatigué et enrhumé, c'est peut-être le rhume des foins. Quoi? En décembre? Impossible! Eh bien si, et ce à cause de ton beau sapin de Noël! Ok, il rend ta maison jolie mais il la contamine également. Olivier Hanquet, un allergologue au CHU de Charleroi, explique dans La Capitale de ce jeudi: "En forêt, il a accueilli dans son écorce des moisissures, des champignons. Une fois dans la maison, ces derniers se développent et libèrent des spores dans la pièce. Leur nombre monte en puissance au fur et à mesure des heures. Suite à leur inhalation, ils peuvent provoquer des symptômes allergiques et de l’asthme. Pour les personnes sensibles, c’est la phase critique. Les enfants sont une population à risque surtout les asthmatiques chez qui les crises peuvent être plus sévères."

Et en hiver, ton système immunitaire est beaucoup moins balèze, il a donc plus de mal à combattre les saloperies dégagées par ton sapin. Et vu que ta maison reste fermée à longueur de journée pour ne pas laisser entre le froid rentrer. Résultat: l'air stagne et les spores de ton sapin restent eux-aussi bien au chaud jusqu'à ce qu'ils terminent dans ton organisme. Bref, toutes les conditions sont réunies pour te faire passer un sale quart d'heure.

Le syndrome du sapin de Noël

Si tu penses que c'est n'importe quoi, détrompe-toi! Ce phénomène a même un nom: le syndrome du sapin de Noël ou "le rhume de foins du sapin". Et ça peut être encore plus violent si ton sapin est aspergé de produits chimiques; donc ça vaut le coup de te renseigner avant d'acheter ton sapin si ce n'est pas déjà fait. C'est par exemple le cas quand ton sapin est coloré en blanc.

Si tu sens que tu es sujet à ce syndrome, Olivier Hanquet explique comment le traiter: "Cette réaction se traite comme les autres allergies notamment avec des antihistaminiques. Pour ceux qui sont sujets à ce syndrome, il est conseillé de bien aérer la pièce dans laquelle se trouve le sapin pour réduire la quantité de spores dans l’air. Si les symptômes persistent, pour ceux qui souhaitent conserver l’esprit de fête ou la tradition, la version artificielle reste une bonne alternative."

Problème de diagnostic

N'est pas Dr.House qui veut. En effet, beaucoup de médecins et d'allergologues ne pensent pas naturellement à ce fameux syndrome et foirent leur diagnostic. Et ceux qui en sont victimes pensent tout simplement qu'ils sont enrhumés, c'est normal en décembre après tout. Du coup, ils ne vont pas consulter alors qu'ils auraient bien besoin d'antihistaminiques.

Et c'est donc pour ça que ce syndrome est méconnu du grand public. Olivier Hanquet explique et conclut: "Sa courte périodicité explique aussi qu’il soit si peu observé. Dès que le sapin naturel disparaît du foyer, les symptômes aussi. Le patient passe alors à autre chose jusqu’à l’hiver suivant." Voilà, tu as une explication à ta fatigue de ces derniers jours. Oui, on te voit bailler devant ton écran!

Déjà lu?