Comme le coffre du taxi était heureusement trop petit, les terroristes de Zaventem ont laissé derrière eux un ou des bagage(s) piégé(s)

Les terroristes de Zaventem avaient peut-être d'autres bombes qu'ils ont dû laisser derrière eux. Plusieurs sources indiquent que les trois auteurs présumés voulaient prendre plus de bagages avec eux dans le taxi qui les a emmenés à l'aéroport, mais qu'il n'y avait plus de place. Une autre bombe a été découverte à l'endroit où le taxi les a pris, à Schaerbeek.

On connaît un peu plus de détails sur l'attentat de l'aéroport de Zaventem.

Trois hommes sont soupçonnés d'avoir fait exploser ces bombes: tous auraient pris un taxi et le chauffeur a prévenu la police en raison de leur comportement suspect.

Deux des auteurs sont morts en se faisant sauter. Le troisième est vivement recherché.

Quatre ou cinq valises?

Selon Het Nieuwsblad ou Knack, l'attaque de l'aéroport aurait pu être encore plus violente. Les terroristes voulaient emmener encore plus de valises avec eux dans le taxi pour aller à l'aéroport.

Mais comme il n'y avait pas assez de place ils ont dû laisser des bagages derrière eux. Les terroristes sont venus à Zaventem avec trois valises mais auraient tenté d'en prendre quatre ou cinq avec eux: les sources ne s'accordent pas sur ce point.

Et quand on sait que ce sont des valises piégées, bourrées de clous notamment, qui ont explosé, on peut craindre que les autres valises qu'ils voulaient prendre pour leur voyage vers la mort contenaient aussi des bombes.

Une autre bombe trouvée

On sait que deux valises ont explosé. Selon Francis Vermeiren, bourgmestre de la commune de Zaventem, le troisième terroristes présumé "a aussi mis sa valise sur un chariot mais il a dû paniquer, elle n'a pas explosé". C'est cet homme, habillé avec une veste et une chemises claires sur les photos relayées, qui est activement recherché.

Grâce aux informations du chauffeur de taxi, la police a fouillé un logement à Schaerbeek, où il avait récupéré les terroristes. La police a trouvé là-bas un drapeau de Daech et un engin explosif contenant des clous. On ne sait pas si cette bombe était dans une autre valise piégée.

On ne sait pas non plus ce qu'il en est de cette cinquième valise évoquée: existe-t-elle vraiment? Si oui, était-elle piégée et où est-elle? Peut-être que nous aurons plus d'informations si la police arrive à attraper l'homme recherché après ces attentats.

Source: Het Nieuwsblad, Knack

Lisez aussi