Voilà le nouveau radar qui va faire peur aux conducteurs: le pistolet-laser devrait bientôt débarquer en Belgique

Un nouveau radar devrait bientôt débarquer sur les routes belges: le "pistolet-laser". Ce radar est déjà utilisé dans d'autres pays comme la France. Et selon la DH, il est actuellement en cours d'homologation en Belgique.

Il y a quelques semaines, on te parlait du NK6 un radar qui peut flasher jusqu'à six bandes dans les deux sens ainsi que plusieurs voitures et qui sera installé sur les routes wallonnes dès 2018. Le gros point fort du NK6 est qu'il n'émet aucun flash lumineux et fonctionne par infrarouge. Aujourd'hui, encore une autre mauvaise nouvelle pour les automobilistes. Le Belgique va se doter de radars "pistolet-laser". Si tu as l'habitude d'aller en France pour tes vacances, ce type de radar te dit probablement déjà quelque chose. Ces appareils fonctionnent totalement différemment des radars classiques: ils utilisent un laser infrarouge, que tu ne peux pas voir à l'oeil nu. Et leur gros point fort est de pouvoir flasher à plusieurs centaines de mètres. Donc en gros, même si tu freines après l'avoir vu, il est déjà probablement trop tard.

En cours d'homologation

C'est la DH qui rapporte que le pistolet-laser pourrait bientôt débarquer chez nous. Pour le moment il serait en phase d'homologation car des changements doivent être opérés pour que l'appareil rentre dans la cadre de la loi belge. "Après avoir été informés de l’intérêt de la police fédérale pour ce système, nous avons débuté le processus pour le PicoDigiCam, un appareil laser. L’homologation devrait prendre encore au minimum 6 mois. Nous avons eu une première réunion avec le service métrologie du SPF Économie, et avons débuté les tests en laboratoire pour répondre aux règlements belges”explique Michel Niezen, l'administrateur-délégué de Sirien à la DH. Sirien qui est une firme qui fournit des radars à la police belge.

Deux grosses différences avec la France

Mais la Belgique n'a pas du tout la même réglementation que la France au niveau des radars et des infractions routières. Chez nos voisins, les infractions ne doivent pas être documentées. Le pistolet-laser ne prend donc pas de photo de la plaque du conducteur. En Belgique, l'appareil devra capter la plaque de la personne en infraction pour pouvoir garder une trace de l'infraction. Et deuxième chose, en France, ce sont les policiers qui tiennent ce type de radar. Sur nos routes, ils seront posés sur des trépieds.

Bon tu as encore un peu de répit le temps de l'homologation mais après il va falloir lever le pied...

Déjà lu?