La proportion de la population musulmane dans les pays d'Europe occidentale pourrait tripler d'ici 2050

La population musulmane dans certains pays d'Europe pourrait tripler d'ici 2050, tandis que dans d'autres pays, elle ne devrait pas évoluer. Pour la Belgique, les projections montrent une augmentation possible de 7,6% à 18,2%.

D'après un rapport du Pew Research Center basé à Washington, il ressort clairement que la population musulmane sera de plus en plus nombreuse.

Le rapport montre l'écart entre l'ouest et l'est. Le nombre de musulmans parmi la population allemande pourrait augmenter de 6,1% en 2016 jusque 19,7% en 2050 si la forte migration continue. Tandis qu'en Pologne, dans le même scénario, ces chiffres ne pourraient être que de 0,1% à 0,2%.

Et même si tous les États membres actuels de l'Union Européenne ainsi que la Norvège et la Suisse venaient à fermer leurs frontières aux migrants, la part de population muslmane dans les pays européens continuerait de croître. Pourquoi? En raison du jeune âge de cette population et du taux de fécondité plus élevé.

Selon les données du Pew, les musulmans représentaient en 2016, 4,9% de la population européenne (environ 25,8 millions de personnes dans 30 pays contre 19,5 millions en 2010).

Le nombre de migrants qui se considèrent comme des muslmans en Europe est passé à près d'un demi-million par an après 2014. Ce nombre se justifie en grande partie par les personnes qui ont fui les conflits en Syrie, en Irak et en Afghanistan.

Les chercheurs ont examiné trois scénarios: la migration nulle entre 2016 et 2050, la migration moyenne où le flux de réfugiés s'arrête, mais les gens continuent d'émigrer pour d'autres raisons, et une forte migration où le flux record de migrants se poursuit pour une durée indéterminée.

Le scénario: migration nulle

Dans le cas de la migration nulle, la population musulmane en Europe devrait passer de 4,9% à 7,4%. En dehors de Chypre, qui compte une forte proportion de musulmans (25,4 % ) en raison de la présence historique des Chypriotes turcs dans le nord de l'île. La France aurait le plus grand nombre de musulmans en Europe avec 12,7% (aujourd'hui, 8,8%). La Belgique passerait de 7,6 à 11,1%.

Le scénario: migration moyenne

Dans le cas du scénario moyen - sûrement le plus probable - la Suède aurait le plus grand nombre de musulmans parmi sa population: 20,5 %. La part du Royaume-Uni passerait de 6,3% en 2016 à 16,7% en 2050. En Belgique, le nombre de musulmans dans ce scénario doublerait à 15,1% de la population.

Forte migration

La plupart des pays d'Europe occidentale feraient un grand saut mais rien comparé à ce qui se passerait si le flux de réfugiés continuait. Le nombre de musulmans en Suède s'élèverait alors à 30,6 % et seules l'Allemagne (19,7%) et l'Autriche (19,9%) compteraient plus de musulmans que la Belgique (18,2%)

Même sans migration, une forte croissance

En dehors du phénomène migratoire, le nombre de musulmans en Europe augmentera considérablement en raison des augmentations naturelles. Les musulmans en Europe ont plus d'enfants que les membres des autres groupes religieux ou les personnes sans religion. Le taux de fécondité moyen européen est de 2,6 pour les musulmans contre 1,6 pour les non-musulmans.

La population musulmane est également beaucoup plus jeune que les non-musulmans. La proportion de musulmans de moins de 15 ans est de 27%, soit près du double du pourcentage chez les non-musulmans âgés de 15 ans.

Déjà lu?