Un train "aveugle" a fauché plusieurs personnes à Morlanwelz: il fait deux morts et sept blessés

Deux morts et sept blessés: c'est le lourd bilan qui ressort du double accident tragique du rail qui s'est produit lundi soir à hauteur de Morlanwelz. Le train a d'abord fauché plusieurs agents d'Infrabel, venus remorquer le train désolidarisé, avant de percuter un train avec des passagers à La Louvière. 

Lundi matin, à 7h26, une première collission a eu lieu avec une voiture à Morlanwelz sur la ligne 112.

Personne n'avait été blessé à ce stade mais le véhicule s'était enflammé provoquant des dégâts au train. La ligne avait été rapidement fermée au trafic pour le reste de la journée.

Ce n'est que lundi soir qu'une équipe d'Infrabel est venue remorquer le train endommagé. Et c'est à ce moment-là que le drame s'est produit.

14 km de rail sans conducteur, ni moteur

Peu avant 20 heures, le train à évacuer s'est détaché du train de secours pour des raisons encores inconnues, et a pris de la vitesse. Il a fauché plusieurs agents d'Infrabel qui travaillaient sur la voie et a ensuite continué sa course sans moteur, ni conducteur, sur 14 km. "Personne n'était à bord, il n'était pas motorisé. C'est l'inertie, il a suivi la pente.", indique à la RTBF Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel.

Au total: 5 blessés et 2 morts

Le train a pris de la vitesse et s'est dirigé en direction de Mons avant de rattraper et de percuter un train de voyageurs à hauteur de Bracquegnies. Une dizaine de voyageurs étaient à bord de ce train. Selon les services de secours il y aurait 5 personnes blessées à son bord : le conducteur de train, l’accompagnateur et trois voyageurs. Deux travailleurs d'Infrabel sont également décédés.

La SNCB a présenté ses condoléances aux victimes de ce double accident et à leurs proches lundi dans la soirée. Une enquête pour déterminer les causes précises de l'accident est toujours en cours.

Déjà lu?