Bientôt, tu auras besoin d'un avis favorable de ton médecin pour aller faire des bancs solaires

L'usage des bancs solaires va bientôt être fortement réglementée. Le ministre en charge de la Protection des consommateurs Kris Peeters (CD&V) va instaurer une obligation d'obtenir l'avis favorable d'un médecin pour accéder aux solariums.

Cela fait des mois que le Conseil supérieur de la Santé se bat pour faire interdire les solariums. Comme le signale La Fondation contre le cancer, les gens qui vont fréquemment faire des bancs solaires ont 20% de risque en plus de développer un cancer de la peau. Certaines mesures ont déjà été votées et vont entrer en vigueur dès le 1er décembre pour mettre en garde les gens. Plus aucune publicité ne pourra vanter les avantages des bancs solaires et des affiches mentionnant les dangers des UV devront être placardées à l'entrée des instituts et dans les cabines. Les clients devront également signer un papier pour attester qu'ils sont au courant des dangers.

D'abord passer chez le médecin

Mais le ministre en charge de la Protection des consommateurs, Kris Peeters (CD&V) a voulu aller plus loin comme Sudpresse l'annonce. À partir de janvier 2019, il faudra l'autorisation d'un médecin pour pouvoir faire un banc solaire. "Nous allons instaurer une obligation d’obtenir l’autorisation d’un médecin pour pouvoir faire du banc solaire. Elle sera en vigueur en janvier 2019" a expliqué le porte-parole du ministre au journal. De cette manière, un spécialiste examinera le patient pour déterminer son type de peau et s'il est autorisé à faire des bancs solaires.

Déjà lu?