Fais gaffe: les données de localisation de ton smartphone Android sont collectées par Google

Les données de géolocalisation des téléphones Android sont envoyées depuis près d'un an à Google. C'est la révélation faite par Quartz. L'entreprise s'est défendue, mais va tout de même arrêter cette pratique dans les jours à venir..

"Depuis le début de cette année, les smartphones Android collectent les adresses des antennes de téléphonie cellulaire situées à proximité, même lors les services de localisations sont désactivés": voilà ce qu'explique Quartz sur son site web. Et c'est plutôt flippant. "Ces résultats sont ensuite transmis à Google, qui obtient ainsi des données sur les lieux et les mouvements de l’utilisateur du téléphone", ajoute Quartz.

Protection de la vie privée

Ces activités transgressent la politique de protection de la vie privée à laquelle le consommateur peut s’attendre de la part de son opérateur. Car chaque téléphone portable possède un code d’identification unique auquel les données de localisation peuvent être associées. Et ces données de localisation permettent aux annonceurs de cibler les consommateurs...

Autre souci: même si les données envoyées à Google sont chiffrées, il se peut qu’elles aient été interceptées par des logiciels espions ou au moyen d’autres méthodes de piratage. "Vous pouvez imaginer la manière dont cette information particulièrement sensible pourrait mettre en danger une personne dans certaines circonstances", a expliqué Bill Budington, ingénieur développeur de logiciels qui travaille pour l’Electronic Frontier Foundation.

Google va arrêter

Le truc, c'est que Google ne semble pas s'en inquiéter: contactée par Quartz, la compagnie confirme cette pratique, mais affirme que cette fonction vise à fournir plus vite des messages à l’utilisateur. Cependant, on ne sait pas vraiment comment les adresses des antennes cellulaires, c’est-à-dire des données qui identifient une antenne, ont pu contribuer à l’amélioration de la distribution des messages, comme le souligne Quartz. La justification de Google semble légèrement bidon sur le coup...

Google se cache aussi derrière le fait que ce collectage des données est inscrit noir sur blanc dans les conditions d'utilisations: "Lorsque vous utilisez des services Google, nous sommes susceptibles de collecter et traiter des données relatives à votre position exacte. Nous utilisons différentes technologies pour vous localiser, y compris l’adresse IP, les signaux GPS et d’autres capteurs nous permettant notamment d’identifier les appareils, les points d’accès WiFi et les antennes-relais se trouvant à proximité", peut-on lire.

La bonne nouvelle, c'est que Google va arrêter cette pratique d'ici la fin du mois de novembre. Mais tes données auront quand même été collectées depuis janvier jusqu'à cette date, alors que tu ne le savais sûrement pas..

Déjà lu?