Unique candidat, Bart De Wever a été réélu pour la cinquième fois président de la N-VA

Seul candidat pour sa propre succession, Bart De Wever a été réélu président de la N-VA avec 98,5% des voix. Il entame donc son cinquième mandat qui prendra fin en 2020.

En se présentant seul aux élections de la présidence de son parti, l'homme fort d'Anvers n'avait pas trop de soucis à se faire. Si l'on excepte quelques voix discordantes (ou absentes), la quasi-totalité des adhérents de la Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) a choisi à nouveau Bart De Wever pour diriger le premier parti de Flandre.

C'est plus au niveau légal que le bourgmestre d'Anvers aurait pu un temps s'inquiéter. En principe, selon les statuts de la N-VA, le président du parti ne peut pas exercer plus de deux mandats. De Wever étant président depuis 2004, il aurait normalement dû céder sa place. Mais il a trouvé la parade.

Élections 2018 et 2019

Ne souhaitant pas quitter son poste, BDW a donc négocié une dérogation qu'il a obtenu grâce à une majorité de deux tiers au conseil de son parti. Chose faite, il a pu briguer un cinquième mandat pour un poste sur lequel il voyait mal quelqu'un d'autre que lui. Surtout pour les prochaines élections.

Pour rappel, en octobre 2018, il y aura les élections communales et provinciales. En 2019, il y aura les élections fédérales, européennes, régionales et communautaires. Autant dire que les deux prochaines années risque d'être sacrément mouvementées sur le plan politique. Des années clés qui sont de réelles opportunités pour les partis qui sauront les saisir.

De Wever, connu pour être un fin stratège, semble ne voir personne d'autre que lui capable de tirer les manettes de son parti. Comme il le disait lui-même: "honnêtement, cela me gène encore trop de ne pas mener moi-même les campagnes électorales de 2018 et 2019". Il va donc tranquillement pouvoir mener ses campagnes politiques.

Déjà lu?