Anderlecht est en vente et il y a match entre un duo belge et un milliardaire russe pour son rachat

Selon les informations de la presse flamande, deux acheteurs potentiels seraient intéressés pour racheter le RS Anderlecht. D'un côté il y aurait le duo belge composé de Paul Gheysens et Wouter Vandenhaute. Et de l'autre Alisher Usmanov, un Russe qui fait partie des hommes les plus riches au monde. Le prix du club? Entre 75 et 100 millions d'euros selon les sources.

La saison du RS Anderlecht est loin d'être un long fleuve tranquille. Après avoir changé d'entraîneur, avec la nomination de Hein Vanhaezebrouck suite à un début de saison raté, les Mauves risquent de vivre des prochaines semaines agitées en coulisses.

80 ou 100 millions d'euros?

Car si on en croit les informations de Sporza et HLN, les Mauves seraient en vente. Ce que le club n'a pas totalement démenti dans un communiqué.

Et il y aurait déjà du monde sur les rangs pour les racheter. Du moins, il y aurait déjà un match qui s'annoncerait, en attendant d'éventuels autres candidats qui se dévoileraient après la diffusion de cette information. D'un côté, le duo belge composé de Paul Gheysens et Wouter Vandenhaute; de l'autre, le milliardaire russe Alisher Usmanov.

Le prix à mettre sur la table? 100 millions d'euros selon Sporza, environ 80 millions d'euros à en croire HLN. Ce qui n'a pas du tout refroidi les potentiels acheteurs.

Entre gens riches

Il faut dire qu'Usmanov, qui a fait fortune dans l'industrie métallurgique, serait assis sur un magot estimé par Forbes à 15,4 milliards de dollars, soit environ 13 milliards d'euros. Il fait partie des 100 personnalités les plus riches au monde. Sympathique.

Mais que les supporters des Mauves ne s'imaginent pas pouvoir acheter Neymar si le Russe devait propriétaire du club: il est déjà actionnaire à 30% du club anglais d'Arsenal, dont il a tenté de devenir actionnaire majoritaire il y a quelques mois sans succès. Mais ce serait plus facile pour lui de peser à Anderlecht, où son argent serait beaucoup plus apprécié, que chez les Gunners.

Il aurait également des parts dans le club d'Everton, alors qu'il est interdit d'être actionnaire de deux clubs évoluant dans le même championnat.

Une page va se tourner

Ce petit détail pourrait d'ailleurs également poser problème pour le duo Gheysens-Vandenhaute, puisque Gheysens, boss du groupe Ghelamco, possède également des parts dans le club d'Anvers. Il pourrait les refiler à son fils pour être tranquille et s'offrir Anderlecht. Une manœuvre que Roland Duchatelet avait fait il y a quelques années, en "donnant" Saint-Trond à sa femme pour pouvoir s'offrir le Standard de Liège, avec le succès que l'on connaît...

Gheysens apporterait l'argent quand Wouter Vandenhaute, fan des Mauves, boss de la société de production Woestijnvis et des Flanders Classic, serait en charge de la partie sportive. Le duo belge aurait entamé des discussions il y a plus d'un mois avec la direction actuelle d'Anderlecht. Roger Vanden Stock, le président des Mauves, aurait rencontré Ursamov à Monaco en mai puis les version divergent: pour Sporza, il n'y aurait eu aucune négociation concrète avec le Russe, alors que HLN assure que des négociations ont été menées ces derniers jours...

Quoi qu'il en soit, une page va donc se tourner au RSA prochainement. La famille Vanden Stock a racheté le club en 1971 et Roger Vanden Stocken est le président depuis 1996. La famille pourrait conserver un quart des parts, afin de pouvoir avoir son mot à dire dans les décisions importantes. Que les fans des Mauves ne soient pas trop impatients toutefois: le processus de vente pourrait prendre plusieurs mois encore.

Déjà lu?