Shame: Trump va autoriser les chasseurs américains à ramener leurs trophées d'éléphants tués en Afrique

L’administration Trump prévoit de permettre aux chasseurs d’importer aux Etats-Unis des trophées d’éléphants chassés et tués au Zimbabwe et en Zambie. Ils sont pourtant menacés sur le continent. 

Pour y parvenir, le gouvernement Trump souhaite abolir l’interdiction d’importation de ces trophées mise en place par l’administration Obama en 2014. C'est ce qu'a confirmé un responsable américain du United States Fish and Wildlife Service (USFWS), un organisme fédéral chargé de la gestion et la préservation de la faune et de la règlementation de la chasse aux États-Unis.

Le comble dans cette histoire, c'est que l'annonce n'a pas été faite par la Maison Blanche mais par le Club de Safari International, un groupe de pression qui défend la chasse. Cette autorisation concernerait les éléphants abattus en Zambie et au Zimbabwe entre le 21 janvier 2016 et le 31 décembre 2018. Les chasseurs américains pourront ramener leurs précieux trophées pour cette période.

Les arguments développés sont encore plus invraisemblables que l'annonce elle même: "Une chasse sportive légale et bien réglementée, dans le cadre d’un solide programme de gestion, peut favoriser la conservation de certaines espèces en incitant les communautés locales à préserver celles-ci, et en réinjectant des fonds indispensables pour leur conservation", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de l'USFWS, cette même organisation qui est censée protéger la faune. "Le département américain a conclu que les programmes de chasse et de gestion pour les éléphants d'Afrique au Zimbabwe et en Zambie amélioreront la survie des espèces en milieu sauvage."

350.000

Voilà. Donc, si les programmes sont bons pour la faune, pourquoi ne pas autoriser les chasseurs à ramener leurs trophées? Encore du grand n'importe quoi. Les associations de défense des animaux fulminent.

Cette décision n'est toutefois pas surprenante. En avril 2017 déjà, Donald Trump a signé un décret autorisant la chasse des ours et des loups dans l'État de l'Alaska.

Reste que les éléphants d'Afrique font partie des espèces classées comme "vulnérables", voire "en danger d'extinction". Entre 2007 et 2014, les populations des éléphants de savane d’Afrique ont diminué de 30 % dans 18 pays d’Afrique, selon un recensement réalisé sur tout le continent africain. Actuellement, il ne resterait qu’un peu plus de 350.000 éléphants en Afrique.

Déjà lu?