Qui est Vargasss92, ce Français star des réseaux sociaux à l'origine des débordements à Bruxelles?

Suivis par des centaines de milliers de personnes sur les réseaux sociaux, Vargasss92 vient de se faire un nom en Belgique. Sa venue mercredi soir à Bruxelles a attiré des centaines de jeunes, comme à chaque fois qu'il débarque quelque part. Sauf que cette fois, cela a donné lieu à des affrontements avec la police. Portrait de celui dont tous les médias parlent depuis.

Qui connaissait vraiment Vargasss92 en Belgique avant mercredi soir? Peut-être pas grand monde, mis à part la centaine de jeunes venus pour tenter d'apercevoir celui qui les fait marrer sur les réseaux sociaux, de passage à Bruxelles. Sauf que tout a débordé et que cela a donné lieu à des affrontements avec la police, avec au final 31 interpellations. Vargasss92 a lui-même passé 5 heures en garde à vue avant de repartir en France, d'où il est originaire et où sa réputation n'est plus à faire.

"Ma prof en maternelle m'a dit que j'étais con"

Car depuis un an, il fait partie des "stars" de Snapchat, où près de 450.000 personnes le suivent. Ils comptent également 598.000 followers sur Instagram, l'autre réseau social où il raconte sa vie, mais aussi 78.000 sur Facebook.

Cette communauté, pour Vargasss92, c'est "sa famille", ses "san" comme il aime les appeler. Dans ses vidéos, le jeune homme (qui aurait 21 ans si on en croit cette interview, ou 18 selon les médias) ne fait pourtant rien de dingue: il raconte sa vie, fait des blagues, se met dans des situations à la con, met en scène sa famille (surtout sa maman, dont il ne montre jamais le visage), ses potes, ses fans. Mais il faut croire que ça suffit. D'ailleurs, Mansour (son vrai prénom) ne fait plus que ça de sa vie depuis un an: "J'étais animateur avec des enfants, je faisais des snaps là-bas. Mais comme j'avais beaucoup de visibilité, je me suis fait virer", explique-t-il à OKLMTV.

Pourquoi a-t-il voulu se lancer dans le "Snapchat Game"? "Ma prof m'avait dit en maternelle que j'étais con, que j'allais finir con... Non, sérieusement, mes potes m'ont dit que j'avais toujours des galères dans mon quotidien. Alors j'ai snapé mon quotidien", explique-t-il, avouant que son pseudo vient d'un surnom que lui donnaient ses potes quand il était plus jeune, associé à son département en France, le 92, en banlieue parisienne.

O'Tacos et YouTube

Ses vidéos sont désormais vues des centaines de milliers de fois et lui ont permis de se faire repérer. Celui dont le modèle est "Omar Sy, car il est parti de rien et a un parcours magnifique" surfe parfaitement sur sa popularité naissante.

Il s'est ainsi retrouvé à faire les ouvertures de plusieurs restaurants O'Tacos (une chaîne spécialisée dans... les tacos, ça ne s'invente pas) un peu partout en France, avec à chaque fois le même résultat: des centaines de jeunes sur place, comme à Dunkerque, Bègles, Toulouse, ou encore Angers. Et (souvent) une intervention de la police pour calmer tout ce petit monde un poil trop excité. La marque Wati-B a flairé le filon: en plus de vendre même des t-shirts à la "gloire" de Vargasss92, plusieurs personnes de la marque semblent s'occuper de gérer l'image du jeune homme, qui prend soin de les remercier dans son interview sur OKLMTV...

D'ici peu, Mansour/Vargasss92 devrait aussi lancer une émission sur sa chaîne YouTube (c'est en tout cas ce qu'il promet depuis plusieurs mois): une plate-forme qui lui permettra de beaucoup mieux monétiser son audience, ce qui est plus compliqué sur Snapchat. De là à atteindre le niveau des Norman, Squeezie, ou encore IbraTV, dont les vidéos font des millions de vues sur YouTube? Impossible à dire. Vargasss92 ne veut pas s'arrêter là en tout cas: "Je rêve de faire du cinéma", a-t-il déjà avoué. On n'imagine pas le bordel aux éventuelles avant-premières où il se rendra...

Une interview pour en savoir plus sur Vargasss92

 

Voilà ce que ça donne quand Vargasss92 débarque

 
 

Et un aperçu de ses vidéos sur les réseaux sociaux

 

Déjà lu?