Voilà pourquoi le prince Laurent devra sûrement (encore) rembourser une partie de sa dotation

Plus apparu en public depuis plusieurs mois, le prince Laurent souffrirait d'une maladie liée au stress suite à la polémique qui l'a concerné cet été. Encore absent lors de la Fête du Roi mercredi, il devrait du coup rembourser une partie de sa dotation, puisqu'il n'a quasiment plus d'activités officielles.

Que devient le prince Laurent? De nombreuses rumeurs courent sur le frère du Roi, absent de la scène médiatique depuis plusieurs mois. Depuis en fait son dernier écart de conduite, quand il s'était pointé à une cérémonie avec des officiels chinois en juillet dernier alors qu'il n'y était pas autorisé. Il était du coup encore absent lors de la Fête du Roi ce mercredi, comme prévu. "Il va bien", a tenté de rassurer la princesse Claire à Sudpresse.

"Cela l'a trop stressé"

Mais en fait, le prince Laurent n'irait pas si bien que ça si on en croit son avocat, Maître Legros, également interrogé par Sudpresse. La polémique qui a suivie sa rencontre avec des officiels chinois, avec notamment une convocation de la part de Charles Michel qu'il n'a pas pu rencontrer en raison de son état de santé, l'aurait profondément marqué. "Il a ramassé tout cela et cela l’a trop stressé. C’est l’avis de son médecin", affirme Me Legros, selon qui il aurait une maladie liée à ce stress, justement.

"Je trouve que le Prince allait plutôt bien", a toutefois tempéré dans Sudpresse une personne qui a vu le Prince Laurent (qui a 54 ans, pour rappel) dernièrement. "Il était juste un peu plus calme que d'habitude, un peu plus passif. Mais pas dépressif et certainement pas agressif." Il n'empêche que trois ans après avoir été hospitalisé pour une pneumonie sévère, son état de santé fait l'objet d'une attention toute particulière.

Combien va-t-il devoir rembourser?

Mais à la fin de l'année, il devra rendre des comptes, malade ou pas. Pour rappel, le Prince Laurent perçoit une dotation de l’État belge. Pour 2017, elle était de 308.000 euros (elle sera légèrement augmentée l'an prochain): 90.000 euros en tant que salaire, et 218.000 euros pour les dépenses de fonctionnement et frais de personnel. C'est ce dernier point qui risque de poser problème dans les jours à venir.

En raison de la polémique et de la maladie qui a suivie, le Prince Laurent n'a plus d'activité officielle inscrite à son agenda depuis le 21 juillet, souligne Sudpresse. Il est donc difficile de justifier autant de dépenses pour des "frais de fonctionnement et de personnel". "Il peut en avoir même s'il est sous certificat médical", rappelle toutefois son avocat, qui confirme toutefois que le Prince pourrait bien devoir rembourser une partie de sa dotation. "Alors ce sera une économie pour l’État belge", ajoute-t-il.

En 2016, il avait ainsi remboursé 16.000 euros de sa dotation, la faute à des dépenses "pas très officielles". Il faudra voir si ce possible remboursement suffira aux yeux de Charles Michel, qui attend toujours de pouvoir auditionner le prince Laurent pour savoir s'il le sanctionne et lui retire une partie de sa dotation. La fin d'année pourrait être difficile pour le prince Laurent...

Déjà lu?