La première pilule médicale connectée à ton smartphone est maintenant légale aux États-Unis

Traçable numériquement, cette pilule antipsychotique est équipée d'un capteur de la taille d'un grain de sable qui permet au médecin de savoir si le patient a bien ingéré son médicament. La FDA, l’agence sanitaire américaine, a validé et autorisé son utilisation. Avec quelques réserves.

Un robot dans le bide, voilà donc le futur de la médecine? En caricaturant, on peut dire que oui. La "pilule digitale" Abilify MyCite est équipée d'un capteur connecté à une application sur ton smartphone qui va compiler des données que ton médecin et les personnes autorisées pourront consulter.

Abilify est un médicament qui traite la schizophrénie, le trouble bipolaire et la dépression. Cette pilule est équipée d'un capteur minuscule composé de silicium, de cuivre et de magnésium qui se libère lorsque la pilule se dissout dans l'estomac au contact de l'acide gastrique. Ce capteur envoie un signal électrique à un patch que le patient porte sur sa cage thoracique. Le patch transmet alors les données à une application smartphone via Bluetooth.

Les informations que le patch envoie concernent l'heure où la pilule a été prise et son dosage. Le patch enregistre également les niveaux d'activité, les habitudes de sommeil et la fréquence cardiaque. Le médecin du patient et jusqu'à quatre autres personnes choisies par le patient, y compris les membres de la famille, peuvent ensuite également accéder à l'information. Point important: le patient peut leur ôter cet accès à tout moment.

Légalité et effets secondaires

Cela fait plusieurs années que les chercheurs travaillaient sur le concept de "pilule digitale" mais ce n'est que lundi qu'elle a été validée et autorisée par la Food & Drug Administration (FDA), l’agence sanitaire américaine. Mais la FDA émet tout de même quelques réserves quant à l'efficacité du traitement mis au point par les sociétés pharmaceutiques Otsuka et Proteus, notamment à cause de la lenteur du procédé.

"Il est important de noter que les informations de prescription d'Abilify MyCite (étiquetage) indiquent que la capacité du produit à améliorer l'observance du traitement par le patient n'a pas été démontrée. Abilify MyCite ne doit pas être utilisé pour suivre l'ingestion de médicaments en "temps réel" ou en cas d'urgence, car la détection peut être retardée ou ne pas se produire", indique la FDA dans son communiqué de presse.

En outre, l'ingestion d'une pilule connecté soulève des questions de vie privée et de piratage: que sera-t-il fait de ces données disponibles sur un smartphone? À cela, il faut ajouter les effets secondaires: nausées, vomissements, constipation, maux de tête, étourdissements, mouvements incontrôlables des membres et du corps (akathisie), anxiété, insomnie, agitation et irritation cutanée. Brr... Alors, ça te tente? L'EMA, l'Agence européenne des médicaments, ne l'a pas encore autorisée en Europe mais qui sait... un jour, peut-être?

Déjà lu?