BlaBlaCar se lance en Belgique: l'économie collaborative passe à la vitesse supérieure chez nous

C'est un gros coup pour l'économie collaborative: BlaBlaCar est maintenant déployé partout en Belgique. La société française fournit une place-forme de covoiturage, où les conducteurs proposent des sièges dans leur voiture pour partager les frais avec les passagers. C'est un grand succès en France, mais aussi en Allemagne et aux Pays-Bas où le site a été lancé. C'est donc logique que cela débarque en Belgique.

Avis aux conducteurs de toute la Belgique. L'application pour smartphone et le site web BlaBlaCar sont désormais accessibles dans tout le pays, avec une version francophone et une autre néerlandophone. Avec BlaBlaCar on retrouve des trajets proposés un peu partout dans le pays. Si vous êtes conducteur, vous devez indiquez d'où vous partez, où vous voulez aller, et combien vous demandez pour ce trajet.

Pour le conducteur, c'est un peu jouer les Uber, mais pas tout à fait. Avec Uber les gens sont comme des chauffeurs de taxi pour se faire de l'argent. Avec BlaBlaCar le but est de partager sa voiture et les frais pour un trajet, pour que cela coûte moins cher pour tout le monde. Ce modèle pourrait bien être un sérieux concurrent pour Uber, parce que le résultat final est le même: c'est moins cher et c'est pratique pour se déplacer.

Très populaire chez les étudiants

Le modèle de partage est vraiment simple. Les conducteurs indiquent donc combien de passagers ils peuvent prendre, et les passagers regardent s'il y a des trajets qui correspondent à leurs besoins. Les coûts sont correctement calculés (vous ne pouvez pas demander 100€ pour un Bruxelles-Tournai) et donc partagés. Et tout le monde y gagne. C'est une application très populaire chez les étudiants notamment.

En terme d'utilisation, ce n'est pas tout à fait la même chose qu'Uber. Uber est un service qui remplace véritablement les taxis: c'est pour des courts trajets en ville, avec un besoin immédiat. Avec BlaBlaCar, le conducteur propose plus souvent des trajets longues distances, de ville en ville, et vous pouvez parfois réserver le voyage plusieurs jours avant.

Une start-up française qui conquiert le monde

Cela peut paraître surprenant, une start-up français qui cartonne dans le monde entier. Mais c'est le cas pour BlaBlaCar. La société a été fondée en 2006 par Frédéric Mazzella (CEO), Francis Nappez (CTO) et Nicolas Brusson (COO). Depuis ils ont débarqué dans 18 pays, dont la France (logique), l'Allemagne, l'Italie, le Portugal, la Pologne, la Russie, l'Espagne, l'Ukraine et le Royaume-Uni. BlaBlaCar compte près de 20 millions d'utilisateurs. L'an dernier BlaBlaCar a racheté l'entreprise allemande Carpooling, son principal concurent, et elle s'impose comme un véritable acteur mondial dans ce secteur du covoiturage.

Partager des trajets de ce genre pourrait être une menace sérieuse pour les Américains d'Uber: c'est moins cher, plus sympathique et, surtout, tout à fait légal. Comme le conducteur ne gagne rien mais partage juste les frais, aucune législation sociale n'est requise. Par contre, pour les conducteurs d'Uber, il en faut une. Aussi en matière d'assurances, BlaBlaCar est totalement couvert, le site de covoiturage travaille en collaboration avec le géant Axa.

Lisez aussi