Voici 4 astuces pour réduire notre consommation à l'approche de l'hiver

A l'approche de l'hiver, on est vite tenté de mettre le chauffage à fond. Même constat pour l'électricité: notre consommation explose au fur et à mesure que la lumière naturelle s'estompe. Il existe pourtant un juste milieu. Mais cela nécessite que l'on change certaines habitudes.

1. Ne pas se précipiter sur le chauffage

Plus facile à dire qu'à faire, on sait. Mais quand tu rentres chez toi après avoir pris un coup de froid, inutile de foutre les vans à fond. Il existe plein de petites astuces pour ne pas exagérer, à défaut de s'en passer.

Pour cela, le pull, les chaussettes en laine et les couvertures au coin du feu sont parfaits pour se réchauffer. Et pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir un poêle à bois, on vous rappelle que 19°C sont suffisants dans une pièce pour ne pas attraper froid, et 17°C dans la chambre. Réduire d'un degré une pièce diminue la consommation d'énergie de 7% à 10%. Pas négligeable.

Mais vivre dans une froideur relative, ça nécessite aussi un changement de mentalité (eh oui). Quoi de mieux que de se réchauffer une petite soupe pour se sentir bien dans sa maison. Cette pratique est souvent utilisée dans les pays nordiques où l'on souffre du froid et du manque de luminosité bien plus que chez nous. Particulièrement au Danemark qui a même inventé un mot pour ça: le "Hygge". Bon, eux vont jusqu'à s'éclairer à la chandelle. Ils sont d'ailleurs les plus grands consommateurs de bougies au monde. En plus d'une lumière gratuite, cela favorise une ambiance cosy. Pourquoi pas?

2. Préparer sa maison au chauffage

On est tous d'accord pour dire qu'à certains moments, le chauffage est indispensable. Nous sommes des animaux au sang chaud après tout! Mais il faut d'abord préparer sa maison. Première étape: la chasse aux courants d'air. Pour cela, il faut que tu vérifies tes portes et fenêtres. Parfois, il faut juste recoller un simple joint. Autrement, tu peux acheter pour pas cher. Un simple bas de porte peut te changer la vie.

Au niveau des radiateurs, vérifie qu'ils soient efficaces un maximum. Laisse-leur le passage. Un simple meuble peut empêcher la chaleur de se diffuser convenablement. Tu peux aussi installer un film isolant derrière tes radiateurs, cela renvoie ainsi la chaleur dans la pièce plutôt que dans le mur.

Une autre astuce, qui vaut aussi bien pour l'été que pour hiver, est de fermer volets et stores. Surtout quand tu n'es pas chez toi. C'est un peu plus compliqué de vivre en vase clos quand tu es à l'intérieur, mais une fois la nuit tombée, ce geste peut vraiment faire une différence. Tu dois toutefois veiller à aérer ta maison quotidiennement, mais 5 à 10 minutes suffisent. Si par contre c'est grand soleil pendant la journée, profite de l'effet de serre de tes fenêtres.

Aussi, il existe deux écoles pour diffuser la chaleur. Soit en ouvrant toutes tes portes (intérieures), soit en les fermant toutes. Tout dépend de la configuration de ton logement. Pour les maisons à plusieurs étages, il est parfois préférable de tout laisser ouvert, pour que la chaleur se diffuse convenablement vers le haut. Mais pour cela, ta maison doit impérativement être bien isolée. Tout dépend aussi du nombre de pièces dans lesquelles tu vis.

3. Investir

Pour cette étape, on te concède qu'il est déjà un peu tard, mais peut-être que ces quelques lignes vont t'inspirer pour l'année prochaine. Il existe une foule d'équipements pour se chauffer comme le puits canadien (ou échangeur air-sol). Son principe est simple: capter l'air extérieur pour le faire circuler dans le sol. Il est ainsi réchauffé via l'inertie thermique du sol (marche aussi en sens inverse en été) et canalisé jusqu'au bâtiment.

Même chose pour les pompes à chaleur (air/eau/sol), qui sont généralement amorties entre trois et cinq ans et qui permettent d'économiser jusqu'à 75% de la facture du chauffage.

Il faut aussi impérativement entretenir ses installations. Cela passe par purger et nettoyer ses radiateurs chaque année, en plus d'un entretien annuel de la chaudière. Une chaudière mal entretenue augmente la consommation de 10% en moyenne. De plus, il n'est pas utile de chauffer l'eau à plus de 50°C.

Le top restant aussi les vannes thermostatiques pour ne pas dépasser la température désirée. Il y a également des thermostats amovibles que tu peux transporter selon la pièce où tu te trouves, ou encore un thermostat d'ambiance à horloge qui tiendra compte de la température extérieure.

Enfin, il existe un tas de moyen d'isoler sa maison pour par cher. Privilégie les isolants naturels comme la paille, le chanvre, le liège voire même la laine de mouton.

4. Différer sa consommation

Ici, il s'agit de l'électricité. Il faut savoir que le pic de consommation se situe à 19h. C'est à ce moment que les ménages et les entreprises consomment le plus. Or l'électricité est une énergie produite en temps réel, elle n'est pas pas stockable. Pour éviter les congestions comme sur une autoroute, mieux vaut décaler sa consommation.

Pas toujours simple, mais l'idéal est d'utiliser ses appareils électriques avant ou après 19h, tout en sachant que reporter sa consommation sur les heures creuses permet de réduire sa facture de 30%.

Aussi, veille à couper tous tes appareils laissés en veille (télé, ordinateur, console de jeu...). Cela correspond en moyenne à sept ampoules de nouvelle génération laissées allumées 365 jours par an 24h/24. Éteindre ses appareils permet non seulement de préserver l'énergie, mais aussi d'économiser en moyenne 86 euros. Encore une fois pas négligeable.

Parce que consommer moins, si c'est bon pour la planète, c'est encore mieux pour ton portefeuille!

Déjà lu?