L'horreur une fois de plus: Animal Rights diffuse des images de poulets maltraités dans un élevage en Flandre

Après l'abattoir d'Izegem, voici les pratiques choquantes d'un élevage de poules flamand, mises en lumière dans la nouvelle vidéo d'Animal Rights. Les images ont été tournées dans une entreprise située à Wingene, en Flandre-Occidentale. Et franchement, c'est moche à voir...

L'organisation de protection animale Animal Rights vient de publier une nouvelle vidéo très choquante, qui met une fois de plus en lumière la façon inhumaine dont les animaux sont traités dans nos industries en Belgique.

Les images ont été tournées pendant deux visites nocturnes surprises dans l'industrie Pyfferoen à Wingene, en Flandre-Occidentale. Là-bas, quelque 130.000 poules sont enfermées dans des cages, dans le but de produire des millions d'oeufs en 14 mois seulement. Les oeufs sont vendus dans les grandes surfaces sous l'appellation "oeufs de poules élevées au sol", ou sont utilisés pour fabriquer des gâteaux et de la mayonnaise, qui sont également vendus dans les supermarchés.

Dans la même cage que les animaux morts

Les poules pondeuses sont dans un espace très poussiéreux et si cloîtré qu'elles "ne voient jamais la lumière du jour", dénonce Animal Rights dans sa vidéo. Du coup, elles développent pas mal de problèmes et des maladies qui sont parfois mortelles. Mais le pire dans tout ça, c'est que les poules doivent vivre avec les animaux blessés ou morts, qui restent bien trop longtemps dans les cages. De même, certaines évoluent et picorent le sol jonché d'excréments. Franchement pas top pour leur santé, et celle des consommateurs.

Par le passé, l’inspection du bien-être animal a déjà épinglé l'entreprise, après avoir constaté que les poules censées être dans des environnements ouverts et libres se trouvaient en fait dans des cages fermées. Visiblement, rien n'a changé.

Se méfier des oeufs de poules "élevées au sol"

Mais selon Animal Rights, cet élevage est loin d'être une exception. "Nous estimons que la problématique touche l’ensemble du secteur", craint-elle sur son site internet. L'association entend d'ailleurs mettre en garde contre l’appellation "oeufs de poules élevées au sol", qui peut s'avérer trompeuse.

Pour rappel, une abattoir de bovins, situé à Izegem, avait déjà été contraint de fermer ses portes, suite à la diffusion mi-septembre d'images d’Animal Rights. Entre-temps, l'entreprise a pu rouvrir, mais sous haute surveillance. Il se pourrait donc très bien que cet élevage de Wingene subisse le même traitement...

Voici la vidéo:

Déjà lu?