"Ne jamais sous-estimer l'Amérique": Donald Trump recommence à menacer la Corée du Nord, qui lui répond

"Personne ne devrait jamais sous-estimer la détermination de l'Amérique", a déclaré Donald Trump en visite à Tokyo, au Japon. Par ces mots très provocateurs, le président américain vise de nouveau la Corée du Nord, qui est soupçonnée de préparer un nouveau tir de missile nucléaire et qui affirme toujours être capable d'atteindre le territoire américain. Bref, Trump a encore fait des siennes.

Le président américain a débuté ce week-end sa grande tournée en Asie. Pendant plus de dix jours, il voyagera au Japon, en Corée du Sud, en Chine, au Vietnam (où il rencontrera Vladimir Poutine) et aux Philippines. Premier jour à Tokyo, et il se fait déjà remarquer.

Entre deux parties de golf avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, Donald Trump s'est de nouveau laissé emporter par une rhétorique provocatrice envers la Corée du Nord. "Personne, aucun dictateur, aucun régime ni aucune nation, ne devrait jamais sous-estimer la détermination de l’Amérique", a-t-il lâché devant les militaires de la base aérienne américaine de Yokota, à l’ouest de la capitale japonaise. Sur le ton belliqueux qu'on lui connait bien.

"Un châtiment résolu et sans pitié"

Évidemment, la Corée du Nord n'a pas attendu longtemps pour lui répondre. Le régime communiste a prévenu Trump qu'il ferait mieux de s'abstenir de "provoquer gravement la Corée du Nord avec ses remarques stupides", via un éditorial écrit par Rodong Sinmun (le journal du parti unique au pouvoir) et publié par l'agence officielle KCNA.

Le journal avertit également que ses déclarations virulentes sont susceptibles de provoquer "un désastre nucléaire sur le continent américain", tout en taclant le président américain de "spirituellement instable". Si les États-Unis "commettent une erreur d'interprétation quant à la volonté de fer de la Corée du Nord, cette dernière se verra contrainte de déchaîner sur les premiers un châtiment résolu et sans pitié, en mobilisant toutes ses forces", ajoute-t-il encore.

"Cette nation guerrière"

Mais Trump n'en a cure. Déjà la veille de quitter le territoire américain, il lançait des avertissements lors d'une interview pour l'émission The Ingraham Angle sur Fox News. "Le Japon est une nation guerrière, et je le dis à la Chine [ndlr: allié de Pyongyang] et à tous ceux qui m'écoutent. Vous allez avoir un gros problème avec le Japon bientôt, si vous laissez les choses faire en Corée du Nord", déclarait-il.

Sauf que... C'est omettre que le Japon, cette "nation guerrière", est dirigé par une Constitution pacifiste stipulant très clairement dans son article 9 que le pays renconce "à jamais" à la guerre et à "l’usage de la force comme moyen de règlement des conflits internationaux". Ironie du sort, cette charte avait été dictée après la défaite japonaise lors de la Seconde Guerre mondiale par... les Américains.

Déjà lu?