Pour se défoncer en soirée, certains bars belges vendent des ballons au gaz hilarant

Inhaler des ballons au gaz hilarant serait la nouvelle tendance dans certains bars belges. La promesse de cette pratique? Fou rire et euphorie mais surtout véritable danger. En Angleterre, ce phénomène a déjà fait plusieurs morts. 

Tout droit venus d'Angleterre, les ballons au gaz hilarant s'implantent en Belgique dans certains bars, du moins à Bruxelles, Liège et Charleroi.

Retour sur la pratique

Habituellement utilisées dans les siphons à chantilly, les cartouches métalliques de gaz servent dorénavant à gonfler des ballons de baudruche. Le protoxyde d'azote contenu dans ceux-ci est ensuite inhalé par les jeunes en soirée. Cette pratique donnerait quelques minutes de fou rire et d'euphorie.

Pendant un bref laps de temps, le cerveau qui est en manque d'oxygène s'arrête et la personne perd la notion de réel. Tout ça te semble chelou? Ça l'est mais encore plus qu'en Belgique certains bars commencent à vendre cette pratique aux clients. À Liège, le bar "Les Coulisses" vendrait des cartouches de gaz, siphons à chantilly et ballons de baudruche, le tout arrivant dans un seau à champagne, selon les éditions Sudpresse.

En moyenne, il faut compter 100 euros pour 50 ballons. Pas bon marché du tout! Sauf que ces cartouches de gaz sont totalement légales. Elles se trouvent en grande surface où il faut seulement compter une vingtaine d'euros pour 100 cartouches. De quoi rendre, cette nouvelle drogue accessible à tous?

Une pratique stupide ET dangereuse

On ne l'espère pas car cette tendance n'est pas juste débile, elle est également dangereuse. L'inhalation fréquente de protoxyde d'azote est mortelle. En Angleterre où la tendance est née, les ballons au gaz hilarant auraient déjà entraîné la mort de 17 personnes entre 2006 et 2012 toujours selon Sudpresse. Après le cannabis, le protoxyde d'azote serait la deuxième drogue la plus courante chez les jeunes.

Mieux vaut oublier la pratique vite fait...

Déjà lu?