SMILF, The Punisher ou Alias Grace: voilà 7 nouvelles séries à dévorer en novembre

Les jours sont plus courts, il faut plus froid, tu commences à être enrhumé: novembre, c'est le moment idéal pour se poser au chaud dans son lit et bouffer des séries. Et ça tombe bien, puisqu'il y a quelques nouveautés bien sympas qui sont prévues sur Netflix, Hulu ou encore Amazon. Newsmonkey en a sélectionné 7 juste pour toi.

Alias Grace (3 novembre, Netflix)

 
Si tu as adoré The Handmaid’s tale, cette série risque de te plaire. Bon, OK, c'est un petit raccourci, mais Alias Grace est en fait une nouvelle adaptation d'un autre livre de la Canadienne Margaret Atwood. Sauf que cette fois, c'est Netflix qui a senti le bon coup. Le pitch est plutôt simple: au XIX siècle, une servante, immigrée irlandaise, se retrouve accusée du meurtre de ses riches employeurs au Canada. La série se base sur un fait divers qui a réellement eu lieu, contrairement à l'intrigue de The Handmaid's tale. Mais la condition de la femme est une nouvelle fois au cœur de l’intrigue, avec des thématiques et des ficelles différentes cette fois. Pour info, il n'y aura que six épisodes, donc cette série se regardera très vite.

SMILF (5 novembre, Showtime)

 
Le genre de série parfaite pour passer un bon moment. Dans SMILF (Single Mother I would Like to Fuck, y-a-t-il besoin d'une traduction?), on suit les aventures d'une jeune femme célibataire qui galère à associer ses envies de femme et ses obligations de maman. Cette série humoristique, basée sur un court métrage du même nom, est portée par un casting plutôt sympa: Frankie Shaw, vue dans Mr Robot, est la créatrice et joue le rôle principal, et Rose O'Donnel (qui a un CV long comme le bras) ou Connie Britton (Friday Night Lights, Nashville...) sont aussi à l'écran et risquent de bien te faire marrer!

Future Man (14 novembre, Hulu)

 
Attention, OVNI en vue. Il suffit de mater le trailer pour comprendre que Future Man, la nouvelle production Hulu, est totalement décalée. Un peu comme Retour vers le Futur dont la série reprend certains codes. La preuve? Voici le pitch: "Un homme d'entretien passionné de jeux vidéo est contacté par des guerriers du futur pour sauver le monde". Why not? Josh Hutcherson (Hunger Games), un loser mais très fort aux jeux vidéo, doit du coup débarquer dans le passé pour changer le cours des choses. Un mélange de science-fiction et de comédie, avec une grosse dose d'humour et un peu de baston qui pourrait faire de cette série l'un des hits de la fin d'année!

The Punisher (17 novembre, Netflix)

 
Après Jessica Jones, Daredevil ou encore Luke Cage, la famille Marvel s'agrandit sur Netflix avec un super-héros bien plus dark. The Punisher, aka Franck Castle, c'est l'ancien militaire timbré qui tente de zigouiller Daredevil dans la saison 2. Un héros sombre et violent, qui veut rendre la justice à sa façon à base de coups de poing et de gros calibres, au passé douloureux sur lequel cette série va se pencher. L'occasion de retrouver Jon Bernthal dans la peau de Franck Castle et de vibrer devant les bastons qui vont rythmer cette série.

Marvel's Runaways (21 novembre, Hulu)

 
On a pour habitude de retrouver les super-héros Marvel sur Netflix (coucou The Punisher). Mais là,c 'est Hulu qui tente un pari avec Marvel's Runaways. Ou quand des ados deviennent des superhéros pour botter les fesses de super-méchants qui sont en réalité... leurs parents. Une façon comme une autre de faire sa crise de l'adolescence! Reste à voir si la série parviendra à tirer son épingle du jeu avec par exemple une petite dose d'humour comme l'avait fait à l'époque Misfits, ou si ce sera juste une nouvelle adaptation d'un comic Marvel de plus.

Godless (22 novembre, Netflix)

 
Avec Steven Soderbergh aux commandes (la trilogie Ocean, Sexe Mensonges et Vidéos...) on peut s'attendre à du lourd. Dans ce western, des femmes de La Belle doivent se débrouiller toutes seules dans leur ville après la mort de 83 hommes dans un accident dans une mine. Problème: une bande de hors-la-loi est à la recherche d'un traître, qui s'est planqué, cruel hasard, à la Belle. Une série western, c'est un sacré pari. AMC l'avait bien réussi avec Hell On Wheels notamment. Mais ce n'est pas ce genre de pari qui fait peur à Netflix.

The Marvelous Mrs. Maisel (27 novembre, Amazon)

 
C'est la seule série produite par Amazon qui est prévue pour novembre. Mais elle s'annonce sympa. Déjà, car c'est le dernier bébé d'Amy Sherman-Palladin, la maman de Gilmore Girls. Ensuite, car le pitch est cool: une jeune femme juive se découvre un talent pour le stand-up dans le New York des années 1950. Elle doit du coup jongler avec sa vie de famille, son loser de mari qui l'a largué (ce qui l'a poussé à monter sur scène), ses parents qui tentent de lui faire comprendre que ce n'est pas une carrière pour elle, et ses nombreux passages chez les flics qui n'aiment pas trop qu'une femme disent "fuck" devant un public. Drôle et efficace.

Déjà lu?