Ça déserte chez Ryanair: 110 pilotes auraient quitté le navire rien que cette semaine

Ryanair semble être encore loin du bout du tunnel. Les pilotes sont loin de trouver un terrain d'entente avec la direction si l'on en croit les informations de nos confrères de La Libre. En effet, selon des sources internes, les pilotes continuent de déserter la compagnie aérienne: 110 commandants de bord seraient partis rien que cette semaine. 

Malgré les multiples tentatives de la direction de Ryanair pour nous faire croire que tout va bien, ce n'est pas vraiment le cas si l'on se fie aux informations de La Libre. En effet, selon leurs informations 110 pilotes auraient quitté le navire cette semaine. C'est la plus grosse vague de départ depuis le début de la crise en septembre dernier. Pour rappel, la compagnie aérienne irlandaise a dû supprimer 20.000 vols jusqu'en mars prochain, faute de personnel.

Selon les chiffres de La Libre, Ryanair enregistre une moyenne de 23 départ par semaine depuis le début de la crise. Cela va crescendo car à présent, on en est à 15 départs quotidien, rien que ça. Mais selon la direction, la compagnie aérienne peut compter sur 4.200 pilotes répartis sur 87 bases européennes et nord-africaines.

Direction la concurrence

Avec autant de pilotes qui mettent les voiles, il faut bien que quelqu'un les accueille. Tout benef' pour les concurrents de Ryanair qui peuvent grossir leurs rangs de nouveaux pilotes. On peut citer plusieurs compagnies qui sont en pleine séance de recrutement: EasyJet, British Airways, Aer Lingus, Air France, Norwegian.

Contactée par La Libre, la direction de Ryanair dément une nouvelle fois: "Ces chiffres sont complètement faux." Ils affirment avoir recruté 45 nouveaux pilotes cette semaine pour un totale de 950 recrutements cette année. D'après la compagnie, "moins de 100 commandants de bord et moins de 190 copilotes ont quitté Ryanair" depuis janvier dernier. Des chiffres en complète contradiction avec ceux de La Libre. En interne, on confie que cette situation est très problématique pour les opérations du transporteur irlandais, vu le peu de temps qu’il lui reste pour former ses nouveaux pilotes.

Perturbations à Noël et nouvel an

Du coup, une telle situation risque de mettre un beau bordel pour Noël et nouvel an, une période où les départs sont plus nombreux. On parle carrément de "chaos" en interne. Mais du côté de la direction, pas de raison de s'inquiéter: "Il n’y aura pas d’autres annulations de vols Ryanair en décembre, en dehors de celles déjà annoncées en septembre."

Mais dans leurs calculs ils ne tiennent pas en compte les mouvements de grève potentiels. Pour rappel, le personnel réclame de meilleures conditions de travail et de meilleures primes. Une première proposition de la direction a déjà été rejetée par le personnel. Ils réclament également un geste symbolique: la gratuité des repas, boissons et collations sur les vols. Refusé par la direction: "Tous les employés de Ryanair, y compris Michael O’Leary ( NdlR: le CEO de Ryanair) paient pour leur café/collations à bord. Nous sommes une compagnie aérienne ‘low cost’, pas une compagnie aérienne de ‘nourriture gratuite’. Pourquoi les pilotes gagnant jusqu’à 180 000 euros par an devraient être traités différemment de nos clients?" Mais une nouvelle fois, ces déclarations sont contrées par les sources internes de La Libre qui assure "qu'aucun pilote ne gagne ce montant chez Ryanair". Tu l'as compris, c'est un énorme dialogue de sourd et tu peux te préparer à de grosse perturbations pour les vacances de Noël.

Déjà lu?