Décroche de ton téléphone! À Honolulu, tu peux te choper une amende si tu regardes ton smartphone en traversant

Si t'as toujours les yeux rivés sur l'écran de ton téléphone, tu peux te réjouir de ne pas vivre à Hawaï, plus précisément à Honolulu! Eh oui, à partir de ce mercredi 25 octobre, les piétons qui traverseront la rue en regardant leur portable seront désormais passibles d'une amende de 35 dollars... Allez, il y a quand même moyen de décrocher de son smartphone cinq minutes non?

Avis aux accros du téléphone! Si tu entres dans la catégorie des "zombies du téléphone", autrement dit, ces personnes qui marchent dans la rue en regardant leur portable plutôt que de regarder devant eux, tu ne risques pas seulement de te prendre un lampadaire en pleine face!

Dans la capitale d'Hawaï, à Honolulu, traverser la rue en regardant son téléphone portable est maintenant passible d'une amende de 35 dollars, soit près de 30€. Et en cas de récidive, l'amende s'élèvera à 99 dollars, soit 84€. Ce n'est pas pour lutter contre la nomophobie (la peur excessive d'être séparé de son téléphone mobile), mais bien une mesure pour préserver la sécurité des piétons. Il est toutefois encore autorisé de parler au téléphone en traversant, tant qu'on regarde devant et autour de soi.

De plus en plus d'accidents piétons

Cette nouvelle mesure stipule qu'"aucun piéton n'a le droit de traverser une rue ou une voie rapide en regardant un appareil électronique", et fut signée fin juillet par le maire d'Honolulu, Kirk Caldwell.

Si on en arrive à ça, ce n'est pas pour rien. Une étude de l'université de l'Ohio, publiée en 2013 dans la revue Accident Analysis & Prevention, montrait que les accidents de la circulation dus à une distraction liée à l'usage du smartphone était en nette augmentation depuis dix ans. Et selon les chiffres de la sécurité routière aux États-Unis, le nombre de piétons morts en 2016 dans des accidents a augmenté de 11% par rapport à 2015.

Lutter contre la distraction des piétons

C'est la première grande ville des États-Unis à prendre une telle décision. Si cette mesure semble un peu trop stricte, dans d'autres endroits du Globe on tente de trouver d'autres solutions pour assurer la sécurité des piétons: dans une ville chinoise par exemple, une ligne spéciale a été conçue dans les rues pour les utilisateurs de smartphones, et en Allemagne, une ville a testé les feux rouges au sol.

Déjà lu?