De la bouche du patron de la CIA: "Ne me questionnez pas si le chef de la Corée du Nord, Kim Jong-un meurt"

On est donc prévenu. Si un jour Kim Jong-Un vient à mourir, la CIA ne veut pas qu'on lui pose de questions. C'est Mike Pompeo lui-même, le directeur des services secrets américains qui le dit. 

Si un jour, Kim Kong-un disparaît ou meurt, il ne faudra pas demander d'explication à la CIA. Mike Pompeo a été on ne peut plus clair, selon le South China Morning Post. Mike Pompeo a fait ces déclarations devant les responsables de la sécurité nationale lors d'un forum de la Foundation for Defense of Democracies: La FDD, est un groupe de réflexion (think tank) basé à Washington et qui se concentre sur la sécurité et la politique étrangère.

"Je n'en parlerai pas"

"Même avec mon plus grand respect... si Kim Jong-un devait disparaître, étant donné l'histoire de la CIA, je vais juste ne pas en parler" a répondu le directeur Pompeo à la question "qu'arriverait-il si Kim venait soudainement à mourrir?". Il est clair que la CIA a un lourd passé quand il s'agit de penser à des gouvernements tombés, des leaders tombés... On pense notamment à Cuba, au Chili, le Congo, le Vietnam...

"On pourrait penser que c'est une coïncidence. 'Vous savez, un accident peut arriver...' Ce n'est pas très fructueux" a-t-il dit en riant.

Si tu es courageux, voici l'entretien complet du Directeur Pompeo lors de la conférence du FDD:

 

Déjà lu?