Bienvenue au Bordoll, le premier bordel de poupées sexuelles d'Allemagne

Envie d'un coït avec un être de silicone? Prêt à payer 80 euros pour passer une heure dans les bras d'une sex-doll? Alors, le Bordoll est fait pour toi. Ce bordel allemand a ouvert ses portes à Dortmund et il rencontre un vif succès.

Il n'y a pas que dans la série Westworld que des humains sont prêts à dépenser pour passer du bon temps avec des êtres synthétiques. Développé au Japon, le concept de bordel à poupée a d'abord trouvé des adeptes à Barcelone avant de débarquer en Allemagne. Depuis peu, on en trouve un à quelques centaines de kilomètres de Bruxelles.

Fondé par Evelyn Schwarz, une Allemande de 29 ans, le "Bordoll" est équipé de 11 poupées sexuelles en silicone, chacune ayant reçu son propre nom. Ces poupées sont importées d’Asie, coûtent 2.000 euros pièce et ont leur propres spécificités (mensurations, taille et coloration personnalisées).

Gros succès

Prix de la passe? 80 euros. Mais ces tarifs ne rebutent pas la clientèle, bien au contraire. Le "Bordoll" connaît un tel succès que ces poupées sont réservées en moyenne 12 fois par jour, par des hommes d'âges et de professions variées.

"Pour beaucoup de clients, il s’agit davantage de curiosité que de fétichisme", explique Schwarz. "Cela peut paraître étrange mais les femmes des visiteurs du "Bordoll" tolèrent les fantasmes de leurs maris et attendent souvent dans la voiture pendant que ceux-ci s’affairent avec une poupée sexuelle", ajoute la tenancière.

"Les hommes peuvent faire n’importe quoi avec la poupée", explique la psychologue autrichienne Gerti Senger au site Express. Cette liberté d'action pourrait être l'une des raisons pour laquelle 70% des clients... reviennent. Mais sur RP Online, la jeune tenancière rassure: "Les poupée sont nettoyées correctement"!

Déjà lu?